L’histoire et la traduction à l’Académie du Royaume

5437685854_d630fceaff_b-

Le débat s’est penché sur le rôle de la traduction dans la documentation et la vérification d’événements historiques, et l’impact des nouvelles technologies sur la traduction historique.

1
Partager :

Rabat - Le rapport entre l’histoire et la traduction a été au centre d’une conférence organisée, vendredi soir à Rabat, par l’Instance académique supérieure de traduction, relevant de l’Académie du Royaume du Maroc.

Cette conférence a été animée par Khalid Ben Sghir, professeur à l’Université Mohammed V, et modérée par le directeur du Bureau de coordination de l’arabisation de l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et la science, Abdelfattah Lahjomri.

Rehaussée par la présence notamment du Secrétaire perpétuel de l’Académie du Royaume, Abdeljalil Lahjomri, de nombreux universitaires et d’experts, cette rencontre a été l’occasion d’examiner plusieurs thématiques liées au domaine de la traduction dans son rapport avec l’histoire.

Il s’agit notamment du rôle de la traduction dans la documentation et la vérification d’événements historiques, et l’impact des nouvelles technologies sur la traduction historique.

M. Ben Sghir a expliqué que la traduction est "une pratique essentielle à laquelle l’Homme a eu recours à travers les âges", soulignant que "plus les peuples et les langues se multiplient, plus le besoin de traduction s’accentue, de par son rôle majeur dans la communication et la construction de ponts entre les cultures".

Il a précisé que cette activité culturelle a considérablement prospéré dans le pourtour méditerranéen, région géographique historiquement célèbre pour avoir accueilli différentes civilisations et cultures.

La traduction historique est un trait d’union entre le passé et le présent, et un élément essentiel pour la préservation de l’identité et la construction d’un avenir qui protège la culture, a ajouté l’universitaire.

À rappeler que l’Instance académique supérieure de traduction, qui a pour mission la promotion des œuvres de traduction, au Maroc comme à l’étranger, notamment en langues arabe et amazigh, se consacre principalement à la traduction d’ouvrages de référence, d’études et de recherches scientifiques dans divers domaines scientifiques, de la pensée, de la culture, du patrimoine et de la civilisation.

Elle veille aussi à l’encouragement de la recherche scientifique sur les questions de la traductologie et ses applications, en coordination avec les institutions et organismes spécialisés en la matière, qu’ils soient nationaux ou étrangers.