Amnesty : « Detekt » un nouvel outil de détection de logiciels espions

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :
espionage? Amnesty International lance un nouveau logiciel pour aider les journalistes et les militants des droits humains ? prot?ger leurs ordinateurs des logiciels espions Ce jeudi 20 novembre, Amnesty International et une coalition d'organisations de d?fense des droits humains ont lanc? ??un nouvel outil permettant aux journalistes et aux d?fenseurs des droits humains d'effectuer une analyse sur leur ordinateur afin de trouver d'?ventuels logiciels espions connus??, selon un communiqu? de l?ONG. L?outil a ?t?, par ailleurs, con?u par Claudio Guarnieri, chercheur allemand sp?cialis? dans les questions de s?curit?. Ainsi dit, le logiciel ??Detekt???peut ?tre consid?r? comme ?tant le premier du genre ? ?tre mis ? la disposition du public. Ledit outil est capable, en effet, de ??d?tecter, sur les ordinateurs et les appareils mobiles, les principaux logiciels de surveillance connus, dont certains sont utilis?s par des gouvernements?, ajoute la m?me source. Pour le responsable ? Amnesty International du programme sur les transferts d'?quipements ou de comp?tences dans les domaines militaire, de s?curit? ou de police, Marek Marczynski, ?Les gouvernements font de plus en plus souvent recours ? des technologies dangereuses et sophistiqu?es qui leur permettent de lire les courriels priv?s de militants et de journalistes, et d'allumer ? distance la cam?ra ou le microphone de l'ordinateur de ceux-ci afin d'enregistrer subrepticement leurs activit?s. Ils utilisent ces technologies dans l'objectif l?che d'emp?cher que des violations ne soient r?v?l?es?. C?est ? cet effet que le logiciel Detekt a ?t? cr??. Le responsable d?Amnesty indique, d?ailleurs, que c?est ? un outil simple qui avertit les militants de ce type d'intrusion afin qu'ils puissent agir. Il permet de contre-attaquer face ? des gouvernements qui utilisent certaines informations soutir?es par le biais de la surveillance afin de soumettre d?fenseurs des droits humains et journalistes ? des arrestations arbitraires, des d?tentions ill?gales, voire ? la torture.? Amnesty International ajoute dans son communiqu? que ??l'utilisation et le commerce de technologies de surveillance des t?l?communications se sont d?velopp?s de mani?re exponentielle ces derni?res ann?es??, et que c?est ? quoi s?oppose ??la Coalition contre l'exportation ill?gale de technologies de surveillance, dont Amnesty International est membre??. L?ONG estime ? 4?milliards d'euros par an les revenus du commerce mondial des technologies de surveillance. Une question s?impose, toutefois, au-del? de la dimension de protection des droits de l?Homme et de la libert? d?expression, la mise ? la disposition du grand public d?un outil tel que Detekt, ne risquerait-elle pas d?entraver la mission des organes gouvernementaux charg?s du maintien de l?ordre public et de la pr?vention ainsi que de la lutte antiterroriste??

lire aussi