Côte-d’Ivoire : Le « général des rues » entendu pour la dernière fois à la CPI

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

actu-charles-bl?

Remis ? la Cour p?nale internationale en mars 2014, l?ex-ministre ivoirien Charles Bl? Goud? est entendu ? La Haye. Ses auditions devant la CPI prennent fin aujourd?hui.

Les audiences se d?roulent ? la Cour p?nale internationale (CPI) depuis lundi. Aujourd?hui, elles touchent ? leur fin. L?ancien ministre ivoirien de la jeunesse Charles Bl? Goud? est accus? de crimes contre l?humanit?. La plainte contre lui a ?t? d?pos?e par la procureure de la CPI et un mandat d?arr?t international a ?t? lanc? en 2011.

Charles Bl? Tour? est accus? d??tre responsable des violences post?lectorales en C?te-d?Ivoire, entre 2010 et 2011, notamment des ex?cutions sommaires et viols qui s?en sont suivis. Le dossier de la Cour p?nale internationale tient Bl? Goud? comme responsable d???avoir fait des d?clarations publiques r?p?t?es pr?conisant la violence contre les installations et le personnel des Nations Unies et contre les ?trangers ; dirig? et particip? ? des actes de violences commis par des milices de rue, y compris des voies de fait, des viols et des ex?cutions extrajudiciaires, intimidation du personnel de l?ONU, du Groupe de travail international (GTI), de l?opposition politique et de la presse ind?pendante, sabotage des stations de radio internationales ; obstacle ? l?action du GTI, de l?Op?ration des Nations Unies en C?te d?Ivoire (ONUCI) et des forces fran?aises et au processus de paix tel que d?fini par la r?solution 1633 (2005).?? Les faits, pour la procureure de la CPI, ??sont constitutifs de crimes contre l?humanit???.

En effet, Charles Bl? Goud? ?tait le plus proche collaborateur du pr?sident d?chu Laurent Gbagbo. Il a d?fendu sa campagne ?lectorale contre Alassane Ouattara et a commandit? les ?meutes arm?es dans les rues d?Abidjan. En 2010, les milices du clan Gbagbo ont terroris? les populations du nord du pays, car soup?onn?es de soutenir l??lection de Ouattara. Le nombre de victimes de ces violences est estim? ? 3?000, entre tu?s, lynch?s, viol?s ou br?l?s vifs dans les lieux publics. La CPI explique que Bl? Goud? a sa part de responsabilit? dans ces massacres, vu son poids de leader au sein des Jeunes patriotes ivoiriens et sa capacit? ? mobiliser et armer les milices, pour les int?grer aux Forces de d?fense et de s?curit? ivoiriennes (FDS) alli?es ? Gbagbo. C?est pour cette raison-l? que Charles Bl? Goud? est surnomm? ? Abidjan ??le g?n?ral de la rue??.

Apr?s l?assaut de l?arm?e pro-Ouattara contre le Palais pr?sidentiel d?Abidjan et la chute du r?gime de Laurent Gbagbo, Charles Bl? Tour? est rest? introuvable. Il a ?t? arr?t? en janvier 2013 au Ghana, puis extrad? vers la C?te-d?Ivoire. Aujourd?hui, ces audiences confirment les charges retenues contre lui. La d?cision des juges de la CPI de renvoyer Charles Bl? Tour? ? un proc?s sera connue dans deux mois. Dans le cas d?un proc?s, il sera la seconde personne apr?s Laurent Gbagbo ? comparaitre devant la CPI, dans le cadre des crimes commis en C?te-d?Ivoire lors des ?lections pr?sidentielles de 2010.

lire aussi