L'OMS : «On s’attend à une nette baisse de contaminations d’Ebola d’ici quatre à six mois»

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :
ebola L?organisation onusienne esp?re que le virus pourra ?tre contenu dans les premiers mois de 2015 et cherche ? acc?l?rer la mise en place de tests pour des diagnostics rapides L'Organisation mondiale de la sant? (OMS) a d?clar?, le 20 novembre avec le lancement des premiers vaccins en Afrique de l'Ouest, esp?rer une baisse importante du nombre de personnes contamin?es par le virus Ebola d?'ici quatre ? six mois. ??Nous pr?parons l'avenir en r?fl?chissant o? nous en serons d'ici quatre ? six mois quand le nombre d'infections vont, esp?rons-le, nettement baisser et o? nous devrons traiter les derniers cas?, a expliqu? ? l'ONU ? Gen?ve le Dr Pierre Formenty, chef d'?quipe pour les maladies ?mergentes ? l'Organisation mondiale de la sant?. En poursuivant les efforts internationaux sur le terrain, l'organisation onusienne esp?re que le virus responsable de la mort de pr?s de 5200 personnes dans le monde pourra ?tre contenu dans les premiers mois de 2015. ??Nous ne disons pas que c'est la fin?, a pr?venu le Dr Formenty, mais selon lui, les trois pays ravag?s par Ebola - Liberia, Guin?e et Sierra Leone - ne conna?tront que cinq ? dix nouveaux cas par semaine. Nous cherchons la meilleure m?thode pour am?liorer la s?curit? du personnel m?dical sur place tout en am?liorant le moyen de trouver rapidement les premiers sympt?mes du virus?, a poursuivi le Dr Formenty. L'?pid?mie vient de d?passer en d?but de semaine le cap des 15.000 cas dans six pays d'Afrique, en plus des Etats Unis et l'Espagne. Actuellement, les 12 laboratoires mobiles situ?s en Guin?e, Sierra Leone et au Liberia qui appuient la riposte anti-Ebola proposent des tests aux proc?dures laborieuses, n?cessitant jusqu'? 6 heures pour leur ex?cution et pour un co?t ?lev?. Mercredi, l'OMS s'est r?jouie de l'?volution de la riposte ? l'?pid?mie dans les pays les plus affect?s o? plus de 1.000 lits ont ?t? mis en place dans 18 centres de traitement d'Ebola. La transmission du virus reste particuli?rement intense en Sierra Leone o? 1.250 d?c?s ont ?t? enregistr?s (6.073 cas), mais semble ralentir en Guin?e (1.192 morts) et au Lib?ria (2.964 morts). L'OMS a tenu a rappel? que 42 jours de surveillance sans qu'aucun nouveau patient ne soit diagnostiqu? ?tait n?cessaire pour qu'un pays soit consid?r? comme totalement lib?r? du virus.

lire aussi