La Russie lance une procédure pénale pour « génocide » dans l’est de l’Ukraine

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

couv-ghita

Lors de violences dans l?est de l?Ukraine, 12 personnes ont ?t? tu?es dans la journ?e du 29 septembre. C?est le bilan le plus lourd depuis la mise en place d?une tr?ve en d?but septembre.

L?ONU estime le nombre de morts victimes du conflit en Ukraine ? 3 200 et celui des d?plac?s civils ? 600?000, en cinq mois de violences, alors que Kiev et les prorusses avaient sign? un accord de cessez-le-feu en d?but septembre. Lors des derni?res vingt-quatre heures, le bilan des accrochages entre l?arm?e ukrainienne et les s?paratistes a ?t? de douze morts, dont neuf soldats du pouvoir de Kiev. L?arm?e ukrainienne n?a pas l?intention d?abandonner la r?gion de la Crim?e, tandis que la R?publique populaire autoproclam?e de Donetsk clame son ind?pendance et tend ? se rapprocher du Kremlin.

Cette mont?e de violence a pr?cipit? la d?cision de Moscou. En fin de journ?e, le 29 septembre, le Comit? d?enqu?te de Russie a annonc? l?ouverture d?une enqu?te p?nale pour g?nocide contre les russophones de Donetsk. Le porte-parole du comit? Vladimir Markine accuse directement Kiev d??tre derri?re un massacre des populations de la R?publique autoproclam?e?: ??Des personnes non identifi?es au sein de l?administration politique et militaire ukrainienne, des Forces arm?es ukrainiennes, de la Garde nationale et du ?Secteur droit? (formation ultranationaliste ukrainienne) ont donn? des ordres destin?s ? la destruction totale des citoyens russophones r?sidant dans les r?publiques de Donetsk et de Lougansk.?? Markine s?indigne de ces violences qui ont fait au moins 2?000 morts ? Donetsk, au moment o?, selon lui, ??300 000 personnes ont ?t? oblig?es de quitter leurs foyers et de se r?fugier sur le territoire russe??.

Incomp?tence du Comit? Russe

Pour les Nations unies, l?arm?e ukrainienne comme les s?paratistes font tous deux usage d?armes lourdes au court des accrochages dans la r?gion du Donbass. Par ailleurs, ce Comit??d?enqu?te qui est derri?re les poursuites p?nales contre Kiev n?a pas de juridiction en dehors des fronti?res russes. Il n?est donc pas comp?tent dans le cadre d?une enqu?te ? Donetsk, s?il consid?re que la R?publique autoproclam?e est un Etat ? part enti?re. C?est d?ailleurs ce que Moscou ? toujours d?fendu et affirm? ? travers le r?f?rendum dans la r?gion, tenu le 11 mai 2014. Ing?rence pour certains, ou coop?ration russe avec un Etat dont l?instauration est critiqu?e de toute part jusqu?? ?tre non-reconnue, l?annonce du Comit? n?a pas calm? les violences ? Donetsk. Aujourd?hui, la situation est toujours ??tr?s tendue dans la ville et des tirs ? l?arme lourde et des salves [sont] entendus dans plusieurs quartiers??, selon un communiqu? de la mairie de Donetsk.