Prix du pétrole : le pouvoir algérien dans la tourmente

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :
couv-alg?rie Fond?e sur une ?conomie de rente qui a d?pr?ci? la valeur du travail, la soci?t? alg?rienne craint le pire. La chute du prix du p?trole au-dessous de cinquante dollars fait trembler le pouvoir alg?rien qui cherche des palliatifs en coupant dans les budgets sociaux sans pouvoir oser vraiment y toucher tant l??conomie alg?rienne d?pend des exportations des hydrocarbures. Fond?e sur une ?conomie de rente qui a d?pr?ci? la valeur du travail, la soci?t? alg?rienne craint le pire, tandis qu?au sud du pays les tensions ne cessent de s?exacerber. Jouant les pompiers, le premier ministre de Bouteflika, Abdelmalek Sellal, tente de rassurer la population en d?clarant ? l?agence de presse alg?rienne APS que ??les diff?rents m?canismes et dispositifs?d?aide ? l?emploi et ? la cr?ation d?activit?s par les jeunes promoteurs seront?maintenus?? Selon le site TSA, Sellal fait machine arri?re apr?s avoir annonc? le gel des recrutements dans la fonction publique, affirmant que la d?cision ??ne concernera pas des secteurs socio-?conomiques importants comme l??ducation,?l?enseignement sup?rieur, la formation professionnelle et la sant?, o? il est?pr?vu au contraire un renforcement de l?encadrement??. Dans un autre texte, le site rel?ve que ??sur les r?seaux sociaux, les internautes alg?riens sont attentifs ? ce danger socio?conomique qui menace une Alg?rie d?pendante des hydrocarbures. Il note par ailleurs que paradoxalement, de nombreux internautes voient d?un bon ?il cette baisse. Certains pr?f?rent en rire. C?est le cas d?un internaute qui se r?jouit non sans ironie de la ??bonne nouvelle???tandis que d?autres y voient l?occasion de mettre enfin l?Alg?rie au travail, ce qui n?est pas gagn? d?avance.