Les parlementaire RNI-UC dénoncent le vote PJD contre l’article 9 du PLF

5437685854_d630fceaff_b-

652
Partager :

La forte controverse qui tourne à la polémique autour de l’Article 9 du Projet de loi de finances (PLF) 2020 vient d’être nourrie par l’abstention de vote du groupe parlementaire du PJD, qui pourtant pilote le gouvernement, à la Chambre des conseillers. Ses alliés au sein du gouvernement et notamment RNI suivi de l’USFP, ont déclaré le désapprobation de la bipolarité politique sont est atteint le premier parti arrivé en tête aux dernières législatives. Il exige du PJD « plus de clarté ».

Le groupe parlementaire du rassemblement-constitutionnel (RNI et UC) Mohamed Bakouri s’en est pris autrement, et sans citer le parti ciblé, en déclarant que « le discours mauvais, contradictoire et peu clair est malsain et porte atteinte à l’image et à l’action des partis politiques« .

Les conseiller parlementaires RNI-UC ddéclarent « regretter l’exploitation horrible de l’hémicycle pour passer misérablement des sophismes ». Ils rappellent à ce sujet que « le discours de sérieux et de clarté constitue le fondement de l’action partisane« , ajoutant que « si cela semble normal pour certains qui se sont habitués à l’action clandestine sans avoir besoin de la position majoritaire de la Chambre des conseillers, nous rejetons cette dualité »b qu’ils qualifient « d’absurdité« .

« Le chef du gouvernement supervise la préparation des projets dont l’adoption engage son parti » et exigent en conséquence la réunion du Burau de coordination de la majorité.