La Gendarmerie Royale, invisible en milieu urbain, en première ligne en dehors

5437685854_d630fceaff_b-
462
Partager :

La Gendarmerie Royale joue un rôle important dans le dispositif national de lutte contre la propagation du coronavirus grâce à son maillage territorial et au fort engagement de ses hommes qui veillent à l’application des mesures d’urgence sanitaire dans leurs zones de compétence. A travers le contrôle des déplacements inter-villes, la mobilisation des unités de la Gendarmerie royale permet de relever non seulement des enjeux sanitaires, mais aussi économiques, sécuritaires et sociales.

La Gendarmerie royale déploie plus de 1.500 patrouilles et postes de contrôle permanent à travers tout le Royaume, ayant pour mission la surveillance des axes routiers et autoroutiers ainsi que les accès des localités. Cette mission est d’une importance capitale car elle permet de garantir la viabilité des axes routiers pour le transport des marchandises et des matières de première nécessité afin de maintenir la régularité de l’approvisionnement des marchés locaux. Elle vise également à interdire les déplacements non autorisés afin de prévenir toute éventuelle importation ou tout transfert des cas positifs au Covid-19 entre les zones contaminées et celles indemnes.

Les postes de la Gendarmerie royale déployés sur les axes routiers et autoroutiers procèdent au contrôle des différentes mesures de prévention édictées par les autorités, notamment le port du masques ainsi que le respect du nombre de passagers autorisés, limité à deux personnes dans les cabines de camions, à trois personnes dans les grands taxis et à la moitié du nombre des places dans les bus. En cas de violation de ces dispositions, les éléments de la Gendarmerie royale procèdent, en concertation avec les autorités judiciaires, à la verbalisation des contrevenants.

Beni Mellal et Bouznika, un seul mot d’ordre

La Gendarmerie Royale joue un rôle important dans le dispositif national de lutte contre la propagation du coronavirus grâce à son maillage territorial et au fort engagement de ses hommes qui veillent à l’application des mesures d’urgence sanitaire dans leurs zones de compétence. A travers le contrôle des déplacements inter-villes, la mobilisation des unités de la Gendarmerie royale permet de relever non seulement des enjeux sanitaires, mais aussi économiques, sécuritaires et sociales.

A Beni Mellal, les éléments du commandement régional de la Gendarmerie Royale de Béni Mellal se relaient aux entrées et aux sorties de la province et veillent à ce que tous les automobilistes soient munis de leur attestation de déplacement provisoire.

Un seul mot d’ordre du commandement régional de la Gendarmerie Royale à Béni Mellal. On ne badine pas avec les mesures de précaution et de prévention mises en place par l’État !

Dans ce sens, les éléments de la Gendarmerie Royale de Béni Mellal contrôlent la régularité de l'autorisation provisoire de déplacement de chaque passager, de son port de masque de protection et du motif de sa sortie. Le but étant de parer à toute éventualité de contagion et de réduire au mieux le risque de prolifération de cette pandémie.

Contrôles, anticipation et sensibilisation, les éléments de la Gendarmerie Royale à Béni Mellal assurernt le plein respect des mesures relatives à l’état d’urgence sanitaire et surtout la verbalisation des automobilistes et personnes qui se sont laissées porter par la tentation de rompre le confinement.

Une dizaine de gendarmes ont investis deux barrages relevant des communes d’Ouled Mbarek et d’Ouled Yaich. Masqués et gantés, ils veillent de jour comme de nuit au respect de l'état d'urgence sanitaire.

Pas de laxisme avec les contrevenants, précisent les agents sur place.

L’adjudant El Baiti, à la tête de la Brigade d’Ouled Mbarek (Béni Mellal), s’assure que tout va bien, veille et multiplie les contrôles de ses effectifs. Deux règles d’or selon lui, le respect des mesures dérogatoires de déplacement dans un premier temps et pas le moindre laxisme avec le relâchement de certains automobilistes dans un second. Le bien-être et la santé des Mellalis passe avant tout, insiste-il.

De l’autre coté de la ville, dans la commune d’Ouled Yaich, les contrôles des passagers arrivant de la ville de Tadla, de Khénifra, de Fes de M’rirt s’impose en raison d’un trafic principalement constitué de camions et de transport de marchandise en provenance de ces villes.


En plus des patrouilles mixtes et continues menées par les autorités locales de Béni Mellal, les services de la Gendarmerie Royale de la province ont déployé plusieurs systèmes de contrôle à distance à l'aide de drones pour s’assurer de la conformité du respect des mesures de confinement et de distanciation sociale.

Autres agents arpentent quant à eux les ruelles désertes de la province pour faire respecter les mesures de quarantaine et contraindre les Mellalis de rester chez eux.

Même si le trafic est au ralenti, les gendarmes des barrages d’Ouled Mbarek et d’Ouled Yaich ne laissent rien passer. Les automobilistes ne disposant pas de la dérogation de déplacement sont priés de rebrousser chemin.

Le non-port d’un masque de protection, le déplacement de personnes non munies d’attestation de déplacement provisoire et autres infractions exposent les contrevenants à des sanctions multiples, conformément aux textes en vigueur, rappellent ces gendarme.

Plusieurs autres grands barrages, qui s'organisent au niveau des limites provinciales de Béni Mellal ont été renforcés par des équipes mobiles qui sillonnent la province de bout en bout pour faire respecter l’état d’urgence sanitaire.

Bouznika, les motards sur l’autoroute


A Bouznika, 40 km au sud de Rabat, les éléments du peloton des motocyclistes autoroutiers de la Gendarmerie Royale, relevant de la compagnie de Bouznika, sont à pied d’œuvre pour faire respecter les mesures prises dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire.

Sur l'axe Casablanca-Rabat de l'autoroute A1, au niveau de la gare de péage de Bouznika, les éléments du peloton des motocyclistes autoroutiers font preuve d'une grande mobilisation pour que soient scrupuleusement respectées les mesures imposées par les autorités publiques du Royaume pour contenir la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19).

De jour comme de nuit, les éléments déployés au niveau de ce barrage alternent contrôles, vérifications et sensibilisation et inspectent systématiquement tous les véhicules, motocycles et poids-lourds empruntant l'axe autoroutier, leur mission étant d'assurer le plein respect des mesures de l’état d’urgence sanitaire et d'éviter que les déplacements entre les villes ne soient un facteur de propagation du virus.


Dans une déclaration à la MAP, le Commandant de la compagnie de la Gendarmerie Royale de Bouznika, Abdelouahed El Khattabi, a souligné que "dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions relatives à l'état d'urgence sanitaire, visant à limiter la propagation de la pandémie du Covid-19, les éléments de la Gendarmerie Royale mobilisés au niveau de la gare de péage de Bouznika intensifient leurs efforts de surveillance et de contrôle des déplacements des véhicules et des camions entre les villes". A cet effet, a-t-il dit, un barrage judiciaire permanent a été installé dans l'objectif de limiter la circulation aux citoyens ne disposant pas d'attestation de déplacement dérogatoire délivrée par les autorités.

Des procès-verbaux sont dressés à contre des contrevenants sous la supervision du parquet compétent, a-t-il ajoutant, précisant qu'à l'heure actuelle, plus 2.500 infractions ont été enregistrées au niveau de ce barrage judiciaire, depuis la déclaration de l'état d'urgence sanitaire.

lire aussi