Les hauts responsables militaires américains et marocains lancent la planification de l'exercice ''African Lion 21''

5437685854_d630fceaff_b-

Le général de corps d’armée, El Farouk Belkhir, commandant la Zone Sud des Forces Armées Royales lors de l’accueil du général Major Andrew Rohling, commandant adjoint de l’armée américaine en Europe et en Afrique.

45
Partager :

Rabat - Le Général Major Andrew Rohling, Commandant adjoint de l'armée américaine en Europe et en Afrique, et le Général de corps d'armée, El Farouk Belkhir, commandant la Zone Sud des Forces Armées Royales se sont entretenus, jeudi à Agadir, sur les préparatifs et le déroulement, l'année prochaine, de l'"African Lion 21", l'exercice d'entraînement militaire le plus large du continent, qui se tiendra dans un contexte marqué par l'incertitude liée à la pandémie COVID-19.

Un communiqué de la Southern European Task Force - Afrique (SETAF) indique que les deux officiers généraux s'accordent à dire que l'exercice African Lion, prévu pour juin, "représente une opportunité de montrer le partenariat stratégique solide et continu entre les États-Unis et le Maroc, bien que les deux nations soient confrontées au COVID-19".

"Ce fut un plaisir de rencontrer le Général El Farouk en personne pour la première fois", a déclaré le général Rohling, cité dans le communiqué, saluant le "calibre et le caractère du général El Farouk et sa compréhension de l'environnement stratégique".

"Nous comprenons clairement l'importance de protéger nos forces - américaines, marocaines et d'autres qui devraient participer - contre la pandémie", a déclaré le général Rohling, ajoutant que l'exercice se prépare "en tenant compte de cet impératif".

Lors de ces entretiens, les deux hauts gradés ont également évoqué les questions liées à la défense et la sécurité régionales, ainsi que les questions de préparation des forces et les défis liés au COVID-19, a ajouté la même source.

"Nous faisons face à un certain nombre de défis partagés", a déclaré le général Rohling, en se disant "convaincu que nous continuerons à capitaliser sur nos relations déjà très fortes pour relever ces défis."