Procès en plein Covid-19 d'une figure de la contestation en Algérie : verdict renvoyé au 6 avril

5437685854_d630fceaff_b-
469
Partager :

Alger - Le procès de Abdelouahab Fersaoui, président du Rassemblement-Actions-Jeunesse (RAJ), une association citoyenne active dans le Hirak algérien, a été reporté lundi au 6 avril prochain, a annoncé un des avocats de la défense.

"Après les plaidoiries du collectif de défense composé de plus de vingt avocats mobilisés malgré l’épidémie du coronavirus, l’affaire a été mise en délibéré pour le 6 avril. Il sera maintenu en prison jusqu’au délibéré", a précisé Me Noureddine Benissad dans des déclarations à la presse.

La justice algérienne a requis, lundi, deux ans de prison ferme contre M. Fersaoui qui est en détention provisoire depuis son arrestation le 10 octobre, alors qu'il participait à un rassemblement de soutien aux détenus.

Il est jugé pour "atteinte à l'intégrité du territoire national" et "incitation à la violence".

Le 16 mars, le ministère de la Justice avait annoncé la suspension jusqu'au 31 mars de toutes les audiences des tribunaux criminels et correctionnels, à l'exception de celles déjà en cours pour des personnes en détention, qui se poursuivent à huis clos.

lire aussi