Festival de théâtre de Hay Mohammadi, ces théâtres qui lutte contre la mort du Théâtre

5437685854_d630fceaff_b-

....

1
Partager :

Casablanca - La 10ème édition du Festival national du théâtre de Hay Mohammadi constitue une occasion de former les jeunes et de rapprocher le spectacle du public, ont souligné les organisateurs dimanche à Casablanca.

Placée sous le signe "Le théâtre marocain… Un chantier continu vers de nouvelles perspectives", cette édition se tient du 19 au 25 courant.

Le cérémonie d’ouverture a vu par la présentation de la pièce de théâtre "Portrait" de la troupe Théâtre Gharnata. Elle a été réalisée par Omar Jadli et interprétée par Abderahim Minyari, Mohamed Al Atir, Mounia Mkiml et Zahra Zahri.

Le directeur du festival, Sedik Rachdi, a affirmé que cette édition vise à contribuer à rapprocher les jeunes du théâtre et de les doter des aptitudes créatives nécessaires, soulignant que le festival s’ouvre sur les associations des amateurs du théâtre.

Le festival doit sa continuité, malgré l’arrêt temporaire en raison de la pandémie de Covid 19, au soutien de la Fondation du théâtre Mohammed V, de l’arrondissement de Hay Mohammadi et de la Fondation de la Mosquée Hassan II, a-t-il poursuivi, notant que cet événement se veut une occasion d’échange des connaissances et des expériences et d’apprentissage des techniques de théâtre.

Le réalisateur Driss Kasra a indiqué que le festival vise à créer un nouveau public auprès des jeunes, notant que les ateliers organisés au sein des établissements scolaires et les activités ouvertes au public auront un impact significatif.

Grâce à son approche qui allie entre la présentation des pièces théâtrales et les ateliers, le festival pourra susciter l’intérêt d’un nouveau public, a-t-il ajouté.

Les ateliers se pencheront notamment sur la scénographie, l’écriture et la mise en scène théâtrale ainsi que la relation entre le cinéma et le théâtre.

Au programme également, les pièces "Sabaat Rijal" de la troupe "Masrah la comédie", "Tah Rial" de l’association rayonnement pour le développement et la création, "Mhelat lbnat" de la troupe de l’association Ahlam pour la culture et l’art, réalisée par Ahlam El Alaoui. La clôture sera marquée, pour sa part, par la présentation de la pièce "Sarah Masjounak" de la troupe Tansift. Réalisée par Hassan Hamouch, la pièce sera interprétée par Nora Skali, Meryem Zaimi, Abdellah Didan, Adil Abatourab et Mohamed El Wardi

Cette édition porte le nom de Hassan Ben Ouachen, qui a enseigné une génération des jeunes acteurs. Selon les organisateurs, le défunt constituait un pont entre la musique, le théâtre, l’art et la vie.