Déficit, facture énergétique, produits alimentaires, phosphates, MRE, recettes voyages, les chiffres de l’Office des changes

5437685854_d630fceaff_b-

La facture énergétique a plus que doublé, s'élevant à 88,11 MMDH cependant que les ventes des phosphates et dérivés ont augmenté de 81,1% pour atteindre plus de 68,77 milliards de dirhams

1
Partager :

 

Le déficit commercial augmente de 53,5% à fin juillet 

Le déficit commercial du Maroc a augmenté de 53,5% à fin juillet 2022 par rapport à la même période en 2021, pour s'établir à 183,46 milliards de dirhams (MMDH), selon l'Office des changes.

Les importations ont atteint au titre des sept premiers mois de l’année 2022, quelque 429,55 MMDH contre 294,45 MMDH à fin juillet 2021, soit une hausse de 45,9% tandis que les exportations ont augmenté de 40,7% se situant à 246,08 MMDH à fin juillet 2022 contre 174,95 MMDH une année auparavant, précise l'Office qui vient de publier ses indicateurs mensuels des échanges extérieurs du mois de juillet.

Le taux de couverture, quant à lui, perd 2,1 points (57,3% contre 59,4%), ajoute la même source.

La hausse des importations de biens touche la majorité des groupes de produits, fait observer l'Office, notant que les importations des demi-produits augmentent de 55,6%, suite à la forte croissance des achats de l’ammoniac (12,22 MMDH contre seulement 3,46 MMDH).

Ainsi, la facture énergétique a plus que doublé, s'élevant à 88,11 MMDH à fin juillet 2022. Cette évolution fait suite, à la hausse des achats des principaux produits énergétiques, notamment, ceux du gas-oils et fuel-oils (+23,73 MMDH) due à l’élévation des prix qui ont plus que doublé (9.990 DH/T contre 4.826 DH/T). En parallèle, les quantités importées augmentent de 9,4%.

Les importations des produits alimentaires, celles-ci affichent une hausse de 52,8% ou +18,79 MMDH. Cette évolution est tributaire, essentiellement, de l’accroissement des achats du blé de 99% dû à l’effet prix en augmentation de 55,3%.

En parallèle, les quantités importées affichent une hausse de 28,1%. Les importations de l’orge connaissent également une augmentation importante de +2,77 MMDH (3,17 MMDH à fin juillet 2022 contre 400 millions de dirhams (MDH) une année auparavant).

De leur côté, les importations des produits bruts s’accroissent de 80,3%. Cette augmentation fait suite à la hausse des achats des soufres bruts et non raffinés qui ont presque triplé (+8,84 MMDH).

Les exportations phosphates et dérivés une hausse de 81,1%  

Les ventes des phosphates et dérivés ont augmenté de 81,1% pour atteindre plus de 68,77 milliards de dirhams (MMDH) au titre des sept premiers mois de l'année 2022, toujours selon l'Office des changes.

Cette évolution fait suite, principalement, à l’augmentation des ventes des engrais naturels et chimiques (+22,79 MMDH) due à l’effet prix qui a plus que doublé (8.823 DH/T à fin juillet 2022 contre seulement 3.897 DH/T à fin juillet 2021), explique l'Office qui vient de publier ses indicateurs mensuels des échanges extérieurs du mois de juillet, notant qu’en revanche, les quantités exportées baissent de 14,3%.

A fin juillet 2022, les exportations de marchandises s’établissent à 246,08 MMDH contre 174,95 MMDH un an auparavant, soit une hausse de 40,7% ou +71,12 MMDH, indique l’Office, ajoutant que cet accroissement concerne la totalité des secteurs, à leur tête, les phosphates et dérivés, le secteur de l’automobile, celui de l’agriculture et agroalimentaire et celui du textile et cuir.

Ainsi, les exportations du secteur agricole et agroalimentaire s’établissent à 50,01 MMDH à fin juillet 2022 contre 40,56 MMDH au titre de la même période de l’année précédente, soit une augmentation de 23,3% ou +9,44 MMDH.

Cette évolution s’explique par la hausse simultanée des ventes de l’industrie alimentaire (+27,8% ou +5,52 MMDH) et de l’agriculture, sylviculture et chasse (+18,5% ou +3,67 MMDH).

Les ventes du secteur automobile affichent un accroissement de 31,6% s'élevant à 59,65 MMDH au titre des sept premiers mois de l’année 2022 contre 45,33 MMDH une année auparavant.

De leur côté, les exportations du textile et cuir s’accroissent de 28,8% ou +5,73 MMDH au titre des sept premiers mois de l’année 2022. Cette évolution est attribuable à la hausse des ventes des principaux segments de ce secteur en l’occurrence, des vêtements confectionnés (+31,2% ou +3,84 MMDH), des articles de bonneterie (+23,6% ou +959 millions de dirhams (MDH)) et des chaussures (+28,1% ou +422 MDH).

Les transferts MRE dépassent les 58 MMDH à fin juillet

Les transferts des Marocains résidant à l'étranger (MRE) ont atteint plus de 58,23 milliards de dirhams (MMDH) au titre des sept premiers mois de 2022, contre 54,19 MMDH durant la même période de l’année précédente.

Ces transferts ont ainsi affiché une hausse de 7,4% (+4,03 MMDH) par rapport à la même période de l'année écoulée, précise l'Office qui vient de publier ses indicateurs mensuels des échanges extérieurs du mois de juillet.

Comparativement à leur niveau de 2018 (37,76 MMDH) et 2019 (37,46 MMDH), ces transferts ont respectivement grimpé de plus de 20,47 MMDH et 20,77 MMDH, fait savoir la même source.

Les recettes voyages à plus de 36 MMDH à fin juillet

Les recettes voyages ont plus que doublé pour atteindre 36,66 milliards de dirhams (MMDH) au titre des sept premiers mois de l’année 2022, contre 13,13 MMDH, une année plus tôt, selon l'Office des changes.

Par rapport à la même période de l’année 2020, ces recettes ont enregistré une hausse de 60,8%, a précisé l’Office qui vient de publier ses indicateurs mensuels des échanges extérieurs du mois de juillet, notant qu'en revanche, ces recettes ont accusé une baisse de 11,6% par rapport à fin juillet 2019.

Les dépenses, quant à elles, se situent à 8,51 MMDH. Ce niveau demeure inférieur à ceux enregistrés en 2018 (10,54 MMDH) et en 2019 (11,79 MMDH), années avant la crise du Covid-19.

Ainsi, le solde excédentaire des voyages s’est établi à +28,15 MMDH à fin juillet 2022 contre seulement +8,14 MMDH une année auparavant.

A fin juillet 2022, la balance des échanges de services affiche un excédent en hausse de 65,2% ou +20,15 MMDH (+51,06 MMDH contre +30,91 MMDH).

Cet accroissement fait suite à une hausse des exportations (106,59 MMDH contre 72,40 MMDH, soit +47,2% ou +34,19 MMDH) plus importante que celle des importations (+33,8% ou +14,04 MMDH), explique l’Office.

Principaux points des indicateurs mensuels des échanges extérieurs

Voici un récapitulatif de les principaux points des indicateurs mensuels des échanges extérieurs de l’Office des changes au titre du mois de juillet 2022 :

Commerce extérieur de marchandises :

- Les importations ont atteint 429,55 milliards de dirhams (MMDH), soit une hausse de 45,9% par rapport à juillet 2021.

- Les exportations ont enregistré une croissance de 40,7% se situant à 246,08 MMDH.

- Le déficit commercial a augmenté de 53,5% pour s’établir à 183,46 MMDH.

Échanges de services :

- La balance des échanges de services a affiché un excédent en hausse de 65,2% à 51,06 MMDH contre 30,91 MMDH.

- Les recettes voyages ont plus que doublé atteignant 36,66 MMDH.

Transferts des Marocains Résidant à l’Étranger (MRE) :

- Les transferts de fonds effectués par les MRE se sont établis à 58,23 MMDH affichant une hausse de 7,4%.

Investissements directs étrangers (IDE) :

- Les IDE ont enregistré une hausse de 40,3% à 23,78 MMDH.

- Le flux net des IDE a augmenté de 80,3% passant à 17,62 MMDH.

- Les investissements directs marocains à l’étranger (IDME) se sont situés à 10,38 MMDH, affichant une baisse de 7,6%.

- Le flux net des IDME a augmenté de 72,6%.