Sarkozy : Quatre anciens cadres mis en examen dans l’affaire Bygmalion

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

couv-sarkozy

L??tau se resserre autour des meneurs de la campagne de Nicolas Sarkozy dans le cadre de l?affaire Bygmalion. Quatre collaborateurs sont mis en examen, selon Le Figaro.

Bastien Millot a ?t? premier adjoint UMP au maire de Beauvais, entre 2001 et 2004. Il est aussi conseiller r?gional de Picardie et ancien dirigeant de l?audiovisuel en France. Aujourd?hui, son nom?figure parmi les quatre cadres mis en examen dans l?affaire des fausses factures de Bygmalion. La soci?t? de communication s?est occup?e de la campagne ?lectorale de Nicolas Sarkozy pour la pr?sidentielle de 2012. Le dossier des fausses factures est remis en question justement dans le cadre de cette campagne.

Aux c?t?s de Millot, cofondateur de Bygmalion, figurent parmi les mis en examen son collaborateur Guy Alv?s, ainsi que Matthieu Fay et Franck Attal, qui est le patron de la filiale Event&Cie. Tout a commenc? lorsque le d?put? UMP J?r?me Lavrilleux a r?v?l? l?affaire sur le plateau de BFM TV, en mai 2014. Il a expliqu? qu?afin de ne pas d?passer le plafond l?gal fix? ? 22,5 millions d?euros, dans le cadre des campagnes pr?sidentielles, Event&Cie qui organisait les meetings du parti facturait les d?penses ? l?UMP, au lieu de les d?clarer comme ?tant pour le compte de la campagne de Sarkozy (ce qui ?tait r?ellement le cas, selon Lavrilleux). Ceci se faisait ? travers des conventions surfactur?es ou fictives. D?ailleurs, l?avocat de la soci?t? estime le montant pass? via l?ensemble de ces factures ? 11 millions d?euros. Mais la somme pourrait ?tre plus ?lev?e. V?ritablement, il s?agit de 58 factures dont le montant atteint 15 millions d?euros, selon le site Mediapart qui a publi? l?int?gralit? de ces factures.

Ce matin, il ne s'agit plus de la mise en examen des quatre cadres. Trois d'entre eux sont d?sormais en garde-?-vue. L?avocat de Bygmalion dit qu????il y a eu un dispositif qui a ?t? mis en place aux termes duquel l?UMP prenait en charge de fa?on irr?guli?re des frais de campagne de Nicolas Sarkozy??. Ma?tre Maisonneuve a affirm? ? la presse que Guy Alv?s avait d?clar? les faits ? l?office anti-corruption de la police judiciaire de Nanterre, pr?cisant qu?il n?avait ?? pas chang? la position qui ?tait la sienne??, m?me que c??tait ??sans surprise?? pour ? une situation [que tous connaissaient]??. La question qui se pose toujours est si Nicolas Sarkozy ?tait au courant de cette affaire ou non, qui s?av?re avoir ?t? pens?e avant m?me le d?but de sa campagne ?lectorale.

Pour le moment, l?ex-pr?sident fran?ais dit n?avoir ? appris le nom de Bygmalion ? que ? longtemps apr?s ? la p?riode de sa campagne. En juillet 2014 encore (apr?s les r?v?lations de J?r?me Lavrielleux), Nicolas Sarkozy affirmait n?avoir ? jamais eu le moindre syst?me de double facturation ? pour le compte des pr?sidentielles de 2012. Les d?tails rendus publiques sur les auditions des mis en examens pourront affirmer ou contredire ses d?clarations sur cette affaire.

lire aussi