Hommage à Haj Attar, un des grands ‘’piliers’’ du Ministère de l’Agriculture

5437685854_d630fceaff_b-

Haj Attar en présence du Roi Hassan II lors de l’inauguration d’un barrage du projet Sebou

1
Partager :

 

Par Ahmed Arafa  -Ancien Wali, (au nom des camarades, collègues et amis qui se souviennent et se souviendront toujours de Haj Attar comme ayant été un ‘’Grand des leurs’’)

Après un combat homérique contre la maladie, à l’occasion duquel il a révélé le courage, l’opiniâtreté et la ténacité qui l’ont toujours caractérisé, Haj Attar nous a quittés dans la grande discrétion qui a été, de tout temps, sa seconde nature.

Il laisse derrière lui son épouse Lalla Saadia et ses enfants Hassan et Nadia auxquels nous renouvelons nos sincères condoléances, l’expression de notre profonde sympathie et notre présence à leurs côtés comme par le passé.

Haj Attar laisse derrière lui un nombre impressionnant de collègues, de camardes et d’amis. Ceux, en particulier, qui l’ont connu au travail durant sa longue carrière qui l’a conduit du terrain où il était Directeur de l’ORMVA des Doukkalas jusqu’au Central du Ministère où il a occupé les postes et assumé les responsabilités de chef de division de l’équipement rural, de directeur de la mise en valeur pour finir en tant que secrétaire général du Ministère, un poste où il s’est révélé sous son vrai jour de grand cadre de ce pays, motivé par l’intérêt général.

Tout au long de cette carrière d’une quarantaine d’années, il a été unanimement apprécié par les cadres du Ministère qui trouvaient en lui disponibilité, discrétion, intégrité morale et, avant tout, l’amour qu'il portait à son pays et le dévouement pour la cause de son développement

Le grand département qu’était le Ministère de l’Agriculture a pu trouver en Haj Attar le ‘’grand pilier de sa structure’’ à l’époque où, avec des effectifs réduits, il fallait contribuer à la mise en place et la mise en œuvre des grands desseins et des objectifs ambitieux que voulait feu Sa Majesté Hassa II pour ce pays.

A l’occasion de cet hommage, nous ne citerons que sa contribution et sa participation aux grands projets que furent le Code des Investissements Agricoles (1972), la grande opération de récupération des terres de colonisation privée (1973), l’élaboration de la Loi de l’eau au Maroc (début des années 90).

Signalons d’autre part, qu’à côté de ses responsabilités administratives, Haj Attar participait activement aux travaux de la grande association que fut l’ANAFID qui a permis de placer le Maroc sur une ‘’orbite internationale’’ dans les domaines de l’hydraulique, de l’irrigation et des aménagements hydro-agricoles. A l’occasion de ses nombreuses activités au sein de cette association, il a été un important contributeur à la création du Conseil Supérieur de l’Eau que sa Majesté voulait, il y a plus de quarante ans, comme lieu de rencontre principalement entre les cadres de l’agriculture et ceux de l’équipement et de réflexion sur la problématique de l’eau et la formulation des principes de sa bonne gestion et de son utilisation optimale, avec l’anticipation de 20 à 25 ans qu’elles exigent.

Comme nous nous devons de signaler son activité et son activisme au sein de l’Amicale des ingénieurs du Génie Rural (dont il a été un des premiers à rejoindre le pays) où il s’est évertué à tisser les liens et renforcer les relations entre ses membres.

Dieu seul saura récompenser Haj Attar pour ce qu’il a fait pour son pays. Qu’il l’ait en sa miséricorde et lui garantisse la paix de son âme en sa Demeure.

Ahmed Arafa, au nom de ses camarades, ses collègues, ses amis qui se souviennent et se souviendront toujours de lui comme ayant été un ‘’Grand des leurs’’.