Covid-19: l'Espagne aurait réussi à consolider le ralentissement du virus

5437685854_d630fceaff_b-
485
Partager :

Madrid - L'Espagne a réussi à consolider le ralentissement de la progression de la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19), a souligné, mercredi, le ministre de la Santé, Salvador Illa.

"D'après les données existantes, nous pouvons affirmer que nous avons consolidé le ralentissement du virus. Le prochain objectif est de réduire davantage la propagation de la pandémie et de faire baisser la contagion", a assuré le ministre lors de sa comparution devant la Commission de la santé du Congrès des députés (Chambre basse du Parlement).

M. Illa a, à cet égard, souligné la nécessité de faire en sorte que le nombre de patients rétablis dépasse celui des nouveaux cas de contamination par le virus, à même de réduire davantage la pression sur le système de santé.

"L'objectif de la prolongation de l'état d'alerte est clair: accélérer le processus de ralentissement de la contagion pour sauver des vies et aider notre système de santé à soigner les patients qui sont dans un état grave", a-t-il insisté, notant, toutefois, que le système de santé fera encore face "à des semaines difficiles".

Le ministre a relevé que, malgré une hausse de 5% du nombre de morts dus à la pandémie mercredi, la tendance reste "stable".

Pour sa part, le directeur du Centre de coordination des alertes et urgences sanitaires au ministère de la Santé, Fernando Simón, a souligné que le nombre de patients hospitalisés et ceux qui sont dans un état grave a diminué ces derniers jours en Espagne, ce qui a permis de réduire la pression sur les hôpitaux, en particulier sur les unités de soins intensifs.

"Nous terminons la phase difficile, mais aussi la plus facile, car la seule mesure qui devait être respectée est l'obligation de rester chez soi. Ainsi, lorsque nous devrons commencer à lever progressivement les mesures restrictives imposées, il sera difficile d'amener les gens à maintenir le respect des consignes", a précisé M. Simon, lors de la conférence de presse télématique tenue à l'issue de la réunion du comité de gestion technique du coronavirus.

Le responsable a, dans ce cadre, appelé les citoyens à faire preuve de discipline et à accorder une attention particulière à leurs actions pour "éviter un rebond de l'épidémie" et faire en sorte que le système de santé ne soit pas soumis à la même pression qu'il a connu ces dernières semaines.

De son côté, le ministre des Transports, de la mobilité et de l'agenda urbain, José Luis Ábalos, a indiqué qu'"il n'y a pas encore de date précise pour le retour à la normalité", étant donné que le processus de "désescalade" dépendra de la situation sanitaire du pays, notant que ce retour à la vie normale sera "progressif".

"L'état d'alerte décrété dans le pays prendra fin le 26 avril, mais nous ne savons pas comment sera la situation sanitaire à cette date, ce qui conditionne le retour à la normalité", a relevé le ministre lors d'une conférence de presse au Palais de la Moncloa.

Le gouvernement espagnol a souligné, dans un communiqué, qu'un total de 64,2 millions d'unités de matériel sanitaire ont été distribuées, du 10 mars au 7 avril, sur les différentes communautés autonomes du pays, pour lutter contre la pandémie de coronavirus dans les meilleures conditions possibles.

Il s'agit notamment de 38,7 millions de masques, 22,9 millions de gants en nitrile, 163.000 lunettes, 287.000 blouses, et plus de 202.000 unités de solution hydroalcoolique.

Selon le dernier bilan donné ce mercredi par le ministère de la Santé, le nombre de cas de contamination au coronavirus a atteint 146.690 en Espagne, en hausse de 6.180 en 24 heures, tandis que celui des décès est passé de 13.798 à 14.555.