Charte nationale du dialogue social: Une nouvelle phase de confiance avec les syndicats (Akhannouch)

5437685854_d630fceaff_b-

‘’L’accord important signé le 30 avril avec les partenaires économiques et sociaux reflète la détermination du gouvernement à honorer ses engagements relatifs au soutien du pouvoir d’achat, au respect des droits de la classe laborieuse et au renforcement de la coopération avec ses partenaires)’’ (Akhannouch)

1
Partager :

Rabat,- Avec la signature de la Charte nationale du dialogue social, le gouvernement a entamé une nouvelle phase de confiance avec les syndicats, a affirmé, jeudi à Rabat, le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch.

S'exprimant lors de la réunion du Conseil de gouvernement, M. Akhannouch a mis l’accent sur l’importance de la signature de cette charte en vue d’institutionnaliser le dialogue social et d'assurer sa fluidité et sa tenue de manière régulière, en application des Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, a affirmé le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, Porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, lors d’un point de presse à l’issue de cette réunion.

Le chef du gouvernement a aussi relevé que l’accord important signé le 30 avril avec les partenaires économiques et sociaux reflète la détermination du gouvernement à honorer ses engagements relatifs au soutien du pouvoir d’achat, au respect des droits de la classe laborieuse et au renforcement de la coopération avec ses partenaires, a ajouté M. Baitas.

Le conseil de gouvernement approuve le plan national du littoral

Le conseil de gouvernement a également adopté le projet de décret n° 2.21.965 portant approbation du Plan national du littoral.

Présenté par la ministre de la Transition énergétique et du développement durable, Leila Benali, le projet de décret vient compléter les textes d'application de la loi 81.12 relative au littoral, a indiqué le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

La loi sur le littoral a adopté un mécanisme de planification comme outil nécessaire pour garantir la gestion intégrée du littoral, obligeant l’administration, en vertu du premier paragraphe de son article 11, à élaborer un plan national qui fixe les orientations et les objectifs généraux à atteindre et à intégrer la dimension de la protection du littoral dans les politiques sectorielles, sur la base de données scientifiques, socio-économiques et environnementales disponibles et sur l’approche d’une gestion intégrée qui prend en considération l’écosystème du littoral et les changements climatiques, a expliqué M. Baitas.

Le plan national du littoral a aussi pour objet la protection, la mise en valeur et la conservation du littoral. Il fixe aussi les indicateurs appropriés à prendre en compte pour assurer la cohérence entre les programmes d’investissement, définit les moyens permettant l’harmonisation entre les projets de développement à réaliser sur le littoral, prévoit les mesures à prendre pour prévenir, lutter et réduire la pollution et la dégradation du littoral et assure la cohérence et la complémentarité entre les schémas régionaux du littoral, a-t-il ajouté.

Maroc-Qatar:  Mémorandum d'entente dans les domaines du tourisme et de l’événementiel

Le Conseil de gouvernement, a par ailleurs a pris connaissance d'un mémorandum d'entente de coopération dans les domaines du tourisme et de l’événementiel, signé le 7 février 2022 à Doha entre les gouvernements du Royaume du Maroc et de l'Etat du Qatar.

Présenté par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, ce mémorandum d’entente vise à promouvoir et à consolider la coopération dans les domaines du tourisme et de l’événementiel sur la base du bénéfice mutuel et conformément aux lois et règlements en vigueur dans chacun des deux pays, a indiqué le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, Porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

En vertu de ce mémorandum, les deux parties vont oeuvrer à promouvoir l'organisation d'activités événementielles, dont des expositions ou conférences à même d'attirer davantage de touristes et de chercher les opportunités pour l'échange de soutien logistique en matière d’accueil d'expositions, a-t-il poursuivi.