HRW : Le Maroc a encore du chemin à faire en matière des droits de l’Homme

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :
couv-hrw Paru ce jeudi 29 janvier, le rapport 2015 de Human Right watch sur les droits de l?Homme dans le monde est loin d??tre flatteur pour le Maroc. Human Rights Watch vient de rendre public son rapport 2015 sur l??tat des lieux des droits de l?Homme dans le monde. ???Cette 25e ?dition annuelle du Rapport mondial de Human Rights Watch, dont la version int?grale en anglais comprend 644 pages (la version abr?g?e en fran?ais en compte 186), examine les pratiques en mati?re de droits humains dans plus de 90 pays?, ?explique HRW dans un communiqu? accompagnant ledit rapport. Kenneth Roth, ?directeur ex?cutif, d?montre dans l?introduction du rapport 2015, ??? quel point l?approche consistant ? ? serrer les rangs ? en ignorant les droits humains adopt?e par de nombreux gouvernements au cours de l'ann?e tumultueuse qui vient de s'?couler, est contre-productive??. Il explique justement que les manquements aux droits de l?Homme ont contribu? ? d?clencher ou aggraver plusieurs des crises actuelles, alors que ???pour r?soudre ces crises, il est essentiel de prot?ger ces droits et de tenir les auteurs de violations pour responsables de leurs actes dans un cadre d?mocratique. ? Pour ce qui est du Maroc, l??tat des lieux effectu? par HRW est loin d??tre reluisant. Selon cette ONG, le royaume a encore du chemin ? faire pour rendre effectifs ses engagements ?nonc?s dans le cadre de la Constitution de 2011. ?La constitution du Maroc de 2011 a incorpor? de fortes dispositions relatives aux droits humains, mais ces r?formes n?ont pas conduit ? une am?lioration significative des pratiques, ? l?adoption de mesures l?gislatives significatives concernant l?application de ces dispositions, ni ? la r?vision des lois r?pressives?, explique HRW dans le chapitre consacr? ? l??tat des lieux des droits de l?Homme au Maroc. Le rapport ajoute qu????en 2014, les Marocains ont exerc? leur droit ? manifester pacifiquement dans les rues, mais la police a continu? ? parfois les disperser violemment.?? HRW note, cependant, que ?? sur un plan plus positif, le Maroc a mis en ?uvre des r?formes annonc?es en 2013 ? ses politiques relatives aux migrants, accordant un statut juridique temporaire ? des centaines de r?fugi?s et ? des milliers d?autres ?trangers, dont la plupart originaires d?Afrique sub-saharienne.?? Human Right Watch extrapole et d?passe, toutefois, ses pr?rogatives concernant la question du Sahara Marocain, en d?fendant le pr?tendu ??droit?? de s?paratistes polisariens, dont la violence et la nuisance ne sont plus ? prouver, ? manifester ou encore ? constituer des pseudo-??associations?? de droits de l?Homme, ainsi qu?en ?voquant l??largissement du mandat de la force de maintien de la paix au Sahara (MINURSO) ? la surveillance de la situation des droits de l?Homme.

lire aussi