Belmokhtar refuse aux enseignants de poursuivre leurs études

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

couv-rachid-belmokhtar

Rachid Belmokhtar, ministre de l?Education nationale, a d?clar?, jeudi, qu?il refusait cat?goriquement que les enseignants poursuivent leurs ?tudes sup?rieures.

Le ministre de l?Education nationale refuse d?autoriser les enseignants de poursuivre des ?tudes sup?rieures "au regard de l'impact n?gatif de leur absence sur l?apprentissage des ?l?ves", a-t-il soulign?.

Belmokhtar a, d?ailleurs, rappel? ? la presse que l'enseignant est un "fonctionnaire qui est responsable devant le minist?re et aussi devant les ?l?ves et je ne suis pas d'accord avec ceux qui d?sirent poursuivre leurs ?tudes au niveau du master ou du doctorat pour am?liorer leurs situations administrative au d?triment des ?l?ves".

Selon le ministre de l?Education nationale, les statistiques d?montrent que la majorit? des enseignants sont affect?s ? des villes o? il n?y a pas de facult?s, ce qui les pousse ? s?absenter, ne pouvant ?tre ? la fois pr?sents ? l??cole o? ils enseignent et ? l'universit? o? ils ?tudient. Ce qui ne peut qu?alt?rer la qualit? de l?enseignement dispens? aux enfants.

Comme compromis, Belmokhtar propose aux enseignants, d?sireux de poursuivre leurs ?tudes, de figer leurs activit?s pendant une ou deux ann?es dans le cadre de la mise en disponibilit?, tout en sachant que le minist?re de l?Education nationale permet aux int?ress?s de promouvoir leur situation par le biais des concours professionnels qu?il organise.

lire aussi