Bensouda : Les réformes en matière de finances publiques, un processus de longue haleine

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

nourddine-bensouda Les r?formes en mati?re de finances publiques constituent un processus de longue haleine, avec des enjeux majeurs et des contraintes r?elles auxquelles il faut faire face pour en assurer la r?ussite, a soulign? jeudi soir, le tr?sorier g?n?ral, Noureddine Bensouda.

Animant un forum organis? par la Chambre Fran?aise de Commerce et d'Industrie du Maroc (CFCIM) sous le th?me "Pour un management dynamique des finances publiques", Bensouda a estim? que la r?forme de la Loi organique des Finances qui n'est pas uniquement une refonte du cadre juridique du budget et de la comptabilit? de l'Etat, ne saurait ?tre concr?tis?e sans la mise en place de syst?mes d'information performants et sans l'appui de ressources humaines qualifi?es et engag?es dans la r?ussite de ces r?formes.

Les r?formes des finances de l'Etat doivent ?tre bien articul?es avec la r?forme de la Loi organique des r?gions et des collectivit?s territoriales afin d'insuffler la m?me dynamique de r?sultats et de performances ? l'ensemble du secteur public, a-t-il mis en avant.

Concernant la r?forme du syst?me de gestion des finances publiques, Bensouda a relev? que cette r?forme constitue l'un des chantiers majeurs de d?clinaison des principes de gouvernance consacr?e par la Nouvelle? Constitution, qui a accord? une place de choix aux finances publiques en ?dictant des principes et des r?gles qui traduisent de mani?re claire la vision politique et la dimension ?conomique et sociale constituant le socle de la? nouvelle gouvernance du pays.

Et de pr?coniser que ces r?formes en finances publiques n'ont d'utilit? pour le citoyen que si elles sont r?ellement mises en ?uvre affirmant que ces r?formes sont jug?es ? travers la force des d?cisions et la r?alit? des r?sultats.

Le tr?sorier g?n?ral du Royaume a, dans ce cadre, rappel? le premier budget de l'Etat du Maroc ind?pendant autoris? par le parlement en 1963, ann?e d'adoption de la premi?re loi organique des finances qui a consacr? l'autonomie des r?gles et principes budg?taires et financiers.

Il a aussi ?voqu? la Loi organique des finances, adopt?e en 1998, qui a, contrairement ? celles adopt?es en 1963,1970 et 1972, renforc? les pr?rogatives de l'ex?cutif en mati?re de gestion budg?taire.

lire aussi