Algérie : Le prix du pétrole baisse et les inquiétudes remontent

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

Baril-P?trole

Coup de semonce pour l??conomie alg?rienne, la d?pendance aux revenus p?troliers et la chute des prix du p?trole ne font pas bon m?nage.

Une chute inexorable des prix mondiaux du p?trole tire la sonnette d?alarme et inqui?te le gouvernement alg?rien surtout qu?elle a g?n?r? un manque de 13% pour le pays. Il se n?gocie ce mardi sous la barre des 98 dollars alors qu?il valait 115 dollars le 20 juin dernier.

Le ministre de l?Energie, Youcef Yousfi, craint que la situation persiste chose qui pourrait menacer les ?quilibres budg?taires du pays, largement d?pendants des recettes hydrocarbures. ??C?est l? une grande pr?occupation?! Et ce qui nous pr?occupe davantage r?side en cette tendance particuli?rement rapide de ce cours du baril??,affirme-t-il. Pr?cision de taille, le Sahara blend, le brut de r?f?rence alg?rien, a perdu pr?s de 12 dollars de sa valeur, entre juin et ao?t derniers, pour se situer ? 100,86 dollars le baril. Coup de semonce?pour l??conomie alg?rienne qui est pour ainsi dire d?pendante des revenus p?troliers.

Cette baisse du prix du baril s?explique par diff?rentes raisons. D?abord, le ralentissement de la demande mondiale. L?un des plus gros acheteurs de p?trole brut dans le monde, la Chine, a vu sa production industrielle fleurir cet ?t?. D?o? une demande moins grande. De surcro?t, le ralentissement de la croissance en Europe et la baisse de la demande des g?ants sud-am?ricains (Br?sil en t?te) ont acc?l?r? le ph?nom?ne.

Pour rappel, le dernier rapport mensuel de l'Organisation des pays exportateurs de p?trole (OPEP) pr?voit que la demande mondiale sera en baisse d?ici fin 2014 et l?ann?e prochaine. La situation en Alg?rie ne fait que s?empirer.