Covid-19: L'OMS prépare un deuxième plan stratégique de riposte

5437685854_d630fceaff_b-
575
Partager :

Genève - Un deuxième plan stratégique de ‎préparation et de riposte pour faire face à la propagation de la pandémie de coronavirus dans le monde sera bientôt lancé, a annoncé jeudi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

"Notre deuxième plan stratégique de préparation et de riposte ‎donnera une estimation des ressources nécessaires pour mettre ‎en œuvre les stratégies nationales et internationales au cours de ‎la prochaine phase de la riposte", a précisé le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d'une conférence de presse en ligne depuis Genève.

M. Tedros a remercié "tous les États membres qui ont répondu à ‎notre premier plan stratégique de préparation et de riposte", précisant que "plus de 800 millions de dollars américains ont ‎été promis ou reçus". ‎

"Nous sommes tous concernés et il nous reste un long chemin à ‎parcourir", a-t-il poursuivi, réitérant son appel à "‎mettre en quarantaine la politisation de ce virus. Nous devons ‎travailler ensemble et nous n'avons pas de temps à perdre". ‎

Après avoir souligné que "notre connaissance du virus a beaucoup progressé depuis que ‎nous l’avons rencontré pour la première fois au début de cette ‎année", il a indiqué que "la nouvelle stratégie tient compte de ces leçons ‎chèrement acquises".‎

"On estime que le taux de létalité est dix fois plus élevé que pour ‎la grippe. Plus de 1,3 million de personnes ont été infectées et parmi elles, ‎près de 80 000 ont perdu la vie", a fait observer le patron de l'OMS.‎

Pour le directeur général de l'agence spécialisée de l'ONU, "cette pandémie va bien au-delà de la crise sanitaire. Elle appelle ‎une riposte de l’ensemble des autorités publiques et de ‎l’ensemble de la société".‎

"En 100 jours, le COVID-19 nous a montré les dégâts qu’il pouvait infliger dans des nations riches. ‎Nous ne savons pas encore les ravages qu’il pourrait causer ‎dans les pays plus pauvres et plus vulnérables. Nous sommes ‎résolus à tout mettre en œuvre pour que cela ne se produise ‎pas", a-t-il affirmé.