Covid-19: Usages des masques et conseils d’utilisation, l’OMS vole au secours des politiques

5437685854_d630fceaff_b-
301
Partager :

Genève - L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé lundi une série de directives et mesures sur l'utilisation des masques médicaux de protection dans le contexte de propagation du nouveau coronavirus. Cette sortie de l’OMS intervient alors que dans de nombreux pays européens se faufile le scandale des masques que les responsables politiques déconseillaient aux citoyens, avec l’accord tacite de l’OMS, parce qu’ils seraient inutiles, alors qu’en vérité c’était pour masquer leur imprévision et l’inexistence de stock de masques suffisants.

"Nous comprenons que certains pays ont recommandé ou envisagent l'utilisation de masques médicaux et non médicaux par la population générale pour empêcher la propagation du COVID-19", a affirmé mollement pour ne pas se déjuger, le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, au cours d'une conférence en ligne à Genève,.

"Aujourd'hui, l'OMS publie des directives et des critères pour aider les pays à prendre cette décision", a-t-il enchainé.

Par exemple, a-t-il relevé, les pays pourraient envisager d'utiliser des masques dans les communautés où d'autres mesures telles que le lavage des mains et la distanciation physique sont plus difficiles à réaliser en raison du manque d'eau ou des conditions de vie exiguës.

Avant tout, les masques médicaux doivent être prioritaires pour les agents de santé en première ligne de la lutte contre le virus, a-t-il préconisé, notant que "nous savons que les masques médicaux peuvent aider à protéger les agents de santé, mais ils sont rares dans le monde".

"Nous craignons que l'utilisation massive de masques médicaux par la population en général ne puisse aggraver la pénurie de ces masques spécialisés pour les personnes qui en ont le plus besoin", a-t-il fait remarquer.

Le patron de l'OMS a rappelé que "dans certains endroits, ces pénuries mettent les agents de santé en danger réel".

Dans les établissements de santé, l'OMS continue, a-t-il dit, de recommander l'utilisation de masques médicaux, de respirateurs et d'autres équipements de protection individuelle pour les agents de santé.

"Dans les communautés, nous recommandons l'utilisation de masques médicaux par les personnes malades et celles qui soignent une personne malade à domicile", a affirmé M. Tedros.

"Si des masques sont portés, ils doivent être utilisés correctement et en toute sécurité", a relevé, en outre, le patron de l'OMS qui "a formulé des conseils sur la façon de mettre, d'enlever et d'éliminer les masques".

"Ce qui est clair, c'est que les recherches dans ce domaine sont limitées", a-t-il fait observer.

"Nous encourageons les pays qui envisagent d'utiliser des masques pour la population générale à étudier leur efficacité afin que nous puissions tous apprendre", a-t-il enchainé, soulignant que les masques ne devraient être utilisés que dans le cadre d'un ensemble complet de mesures.


"Il n'y a pas de réponse en noir ou blanc et pas de solution miracle. Les masques ne peuvent à eux seuls arrêter la pandémie. Les pays doivent continuer à rechercher, tester, isoler et traiter chaque cas et retrouver chaque contact", a-t-il poursuivi.

"Masque ou pas de masque, nous pouvons tous faire des choses pour nous protéger et protéger les autres: gardez vos distances, nettoyez vos mains, toussez ou éternuez dans votre coude et évitez de toucher votre visage", a-t-il recommandé.