Espagne : Démantèlement d'un réseau de trafic d’oiseaux protégés avec la collaboration de la Gendarmerie Royale

5437685854_d630fceaff_b-

Trafic illégal d'espèces protégées

165
Partager :

Madrid - La Garde civile espagnole a procédé, avec la collaboration de la Gendarmerie Royale, au démantèlement d’un réseau criminel qui se livrait au trafic illégal d'espèces protégées.

Dans le cadre de l'opération ORATRIX, développée en trois phases, 23 personnes ont été arrêtées et ont fait l'objet d'une enquête en lien avec le trafic illégal d'espèces rares, indique la Garde civile, qui a annoncé la saisie de 280 espèces protégées, dont des aras, des perroquets et des cacatoès d'une valeur de 550.000 euros.

"La collaboration de la Gendarmerie Royale du Maroc a été fondamentale pour retracer le parcours de ce trafic", souligne la même source, précisant que ce réseau utilisait l'intérieur des autocars de transport international pour cacher et transporter les oiseaux.

Les personnes faisant l'objet de l'enquête, sous couvert de faux documents, ont élevé pendant des années des couples d’oiseaux qu'ils ont ensuite essayé de vendre sur le marché noir, dans plusieurs pays dont le Maroc.

Le chef de la bande, qui travaillait au sein d’une agence de voyage, masquait les opérations clandestines de trafic de ces oiseaux rares.

La situation géographique de l'Espagne en fait une porte d'entrée vers l'Europe et l'Asie pour les espèces originaires des pays d'Amérique du Sud, conclut la Garde civile.

BI.