Exploration: Le sommet marocain des hydrocarbures a fait le point de la situation

5437685854_d630fceaff_b-

1
Partager :

couverture-amina-benkhdra

Dans une d?claration ? la presse ? la fin des travaux du sommet marocain des hydrocarbures, organis? les 7 et 8 mai courant ? Marrakech,? Amina Benkhadra directeur g?n?ral de l'Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM), a soulign? que cette rencontre a ?t? marqu?e par la programmation de? grands projets entre des entreprises d'exploration p?troli?re et des entreprises de services ? la recherche d'opportunit?s d'affaires et de? partenariats.

Le sommet a connu aussi la pr?sentation de projets d'exploration de haut niveau, l'?valuation des projets d'exploration dans diff?rentes r?gions du Royaume men?s par des partenaires, en plus de la pr?sentation de donn?es? techniques sur le potentiel des hydrocarbures en Afrique de l'Ouest et la c?te? atlantique du continent.

Mme Benkhadra a ?galement soulign? que la rencontre a ?t? l'occasion d'aller de l'avant dans la coop?ration avec des pays africains dans le domaine de l'?nergie et des hydrocarbures. Elle a indiqu?, ? ce sujet, la signature d'une convention d'accord entre l'ONHYM et le minist?re des mines du Mali, portant sur la coop?ration dans le domaine scientifique et technique? avec un programme d'action pour les ann?es 2014-2015.

L'Office a ?galement conclu un protocole d'accord avec la Soci?t? des? p?troles du S?n?gal (PETROSEN) portant sur le renforcement de la coop?ration? dans le domaine des hydrocarbures, de la formation et de l'expertise, a-t-elle? ajout?, pr?cisant que le S?n?gal dispose d'un important potentiel en mati?re d'exploration p?troli?re ? l'avenir.

Mme Benkhadra qui s?est entretenu avec le ministre guin?en de l'?nergie et de l'eau, M. Idrissa Thiam, au sujet d'un futur accord de coop?ration qui sera conclu prochainement, a eu ?galement avec des? responsables de soci?t?s gabonaises des hydrocarbures au sujet de la? coop?ration, en plus de s?ances de travail avec les repr?sentants de soci?t?s? internationales de services en relation avec l'exploration des hydrocarbures? qui prospectent des opportunit?s d'affaires au Maroc.

Insistant sur l'importance de la pers?v?rance dans le domaine de l'exploration p?troli?re qui reste un investissement ?? risque et n?cessitant de gros moyens, Elle affirm? que la meilleure voie consiste ? multiplier les investissements et les forages pour parvenir ? des r?sultats concluants.

La rencontre de Marrakech a permis aux participants de discuter des? questions cl?s relatives au domaine de l'exploration p?troli?re et gazi?re au? Maroc telles que le potentiel g?ologique onshore et offshore, l'exploration? onshore et offshore et la fa?ade atlantique, ainsi que les enjeux ?nerg?tiques? africains.

Plusieurs interventions d'experts dans le domaine ont port? sur les? solutions appropri?es pour r?pondre ? la demande croissante en ?nergie tout en? veillant ? pallier aux probl?matiques li?es ? la pollution et aux changements? climatiques. Plusieurs intervenants ont assur? que le gaz naturel constitue? l'?nergie de l'avenir malgr? la difficult? de l'exploration qui n?cessite? d'?normes investissements.

L'on a expliqu?, ? ce sujet, que la demande sur le gaz naturel ne cesse d'augmenter ? travers le monde, compte tenu qu'il constitue l'alternative? choisie par de nombreux gouvernements soucieux de la pr?servation de? l'environnement et la r?duction des ?missions des gaz ? effets de serre.

L'ensemble des pr?sentations faites ? cette rencontre ont mis en avant le? syst?me attractif du Maroc en mati?re de l'exploration des hydrocarbures et? d?montr? le potentiel important du sous-sol marocain. Il a indiqu? que Repsol? va entreprendre prochainement des travaux d'exploration au Maroc en offshore et? On-shore.

A ce jour, 34 soci?t?s op?rent au Maroc, en vertu de 131 permis d'exploration onshore et offshore, 5 contrats de reconnaissance, 9 concessions et 3 protocoles d'accord, en plus des n?gociations en cours pour d'autres? accords.

Les travaux et les investissements en exploration des hydrocarbures au Maroc? nt augment? de fa?on constante durant les derni?res ann?es avec une p?riode de croissance sans pr?c?dent en 2013 et 2014 qui ont enregistr? un investissement? des partenaires respectivement de 2,4 et 5 milliards dhs.