Le modèle de Boussaid pour financer le développement en Afrique

5437685854_d630fceaff_b-

1
Partager :
boussaid mohamed Le ministre prend part ? Addis-Abeba ? la 3?me ?dition de la Conf?rence internationale sur le d?veloppement. Le Maroc appelle la communaut? internationale ? penser ? des financements innovants, capables de soutenir l'ordre du jour ambitieux de l'agenda du d?veloppement post-2015. C?est ? Addis-Abeba que Mohammed Boussaid, ministre de l'Economie et des finances, exprimait mardi, ? l'occasion de la 3?me ?dition de la Conf?rence internationale sur le d?veloppement, l'importance des recommandations sur les financements innovants afin de d?velopper l'Afrique et qui sont contenues dans la D?claration de Marrakech qui avait sanctionn? la 9?me ?dition du Forum africain pour le d?veloppement organis? par la Commission ?conomique pour l'Afrique en 2014. ??Pour le Maroc, quelle que soit la nature des sources de financements, cens?es soutenir le d?veloppement, et quelle que soit leur forme ou leur volume, il est n?cessaire de respecter les sp?cificit?s inh?rentes ? chaque pays et sa volont? de construire son propre mod?le de d?veloppement??, soutient Boussaid. Le tr?sorier du royaume a d?plor?, toutefois, une baisse du quota d'aide au d?veloppement par rapport aux autres formes de financements et d'obligations contenues dans la D?claration de Monterrey. Pour lui, il s?agit de capitaliser les acquis des sessions de Monterrey et Doha, ? travers la prise de nouvelles et innovantes mesures, se disant convaincu que la r?alisation de l'agenda post-2015 ne peut avoir lieu que dans le cadre d'un partenariat mondial adoptant une approche bas?e sur la solidarit?, la participation et la convergence des objectifs. Vu son appartenance arabe et africaine, le Maroc incite la communaut? internationale ? intensifier les aides au d?veloppement officielles destin?es aux pays en voie de d?veloppement, particuli?rement les pays vuln?rables et les pays moins avanc?s. Le ministre a jug? n?cessaire d'am?liorer la mobilisation des ressources locales, par le biais de la r?vision des syst?mes fiscaux et de la gouvernance des finances publiques, le renforcement des partenariats publics-priv?s et le d?veloppement des march?s des capitaux.