Début des frappes aériennes contre l’EI : prélude d’un énième conflit au moyen orient ?

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

couv-usa-daech

Le gouvernement am?ricain se pr?pare ? une nouvelle offensive au Moyen-Orient. Ayant pour but d?clar? d?en finir avec la menace de l?Etat Islamique, ces frappes pourraient n?anmoins sonner le glas des r?gimes subversifs qui tiennent encore t?te ? Washington en particulier la Syrie.

Les Etats-Unis ont d?but? hier leur offensive contre l?Etat islamique en conduisant des frappes a?riennes sur des cibles Jihadistes au sud de la capitale irakienne. Le raid aurait ?t? ordonn? ? la demande des forces arm?es irakienne qui aurait sollicit? un appui a?rien alors qu?elles s?engageaient dans un combat contre les militants de l?Etat islamique.

Le commandement am?ricain a confirm? l?attaque et a affirm? qu?elle faisait partie d?une nouvelle phase dans la lutte contre l?Etat islamique.

Un fonctionnaire de la d?fense a quant ? lui d?clar? ? NBC News que l'attaque a?rienne la plus r?cente, pr?s de Bagdad ?tait ??offensive??, et qu?il n'y avait aucune suggestion que les militants progressaient vers la capitale du pays. Les pr?c?dentes frappes a?riennes en Irak ont ?t? d?crites par les ?tats-Unis comme ?tat de nature ?d?fensive?, car elles ont servi ? prot?ger les sites diplomatiques am?ricains ainsi que des installations irakiennes cruciales comme le barrage de Mossoul a-t-il ajout?.

Ces frappes a?riennes s?inscrivent dans la lign?e de la strat?gie du pr?sident Obama ??d?affaiblir et d?truire?? l?Etat islamique selon les responsables de l?administration am?ricaine.

Bien que le mot n?ai pas ?t? prononc? par Obama, pr?f?rant d?crire cette offensive comme une action antiterroriste, ne nous y trompons pas, c?est bel et bien dans une guerre que s?engagent ? pr?sent les Etats-Unis au m?me titre que George W Bush et sa guerre contre ??l?axe du mal??. Cette ??offensive??, qu?elle soit qualifi?e d?action antiterroriste ou de guerre contre la terreur impliquera sans aucun doutes le d?ploiement de moyens et l?utilisation de ressources consid?rables. De plus, selon les dires du pr?sident Obama qui avait d?clar? que ??les fronti?res ne nous arr?teront pas?? et ajoutant ?qu?il n?y?aura pas de sanctuaire??, que ??l?Etat islamique?? sera frapp? ??ou qu?il soit?? et?qu?il n?h?siterait ? frapper l?EI en Syrie, il semble que le d?membrement des ?tats du Moyen-Orient d?j? bien entam?, qu?il soit d?lib?r? ou non, ne se limitera pas ? l?Irak. La menace terroriste que repr?sente l?EI, fusse t?elle r?elle, ne serait t?elle qu?un pr?texte pour d?clencher une op?ration de plus vaste envergure??

Commod?ment et cela tombe apparemment tr?s bien, pour le pr?sident am?ricain ces frappes repr?sentent le d?but d?une op?ration ? long terme et ??peu importe le temps que cela prendra?? a-t-il soulign?.

Les Etats-Unis ne m?nagent pas d?ailleurs leurs efforts pour monter ce qui sera probablement la plus grande intervention antiterroriste que le monde ai jamais connu. En effet Washington s?active pour concocter une coalition internationale ??anti-daesh??. La France et l?Australie se sont engag?es ? participer ? la campagne a?rienne. Paris n?a pas train? pour envoyer ses rafales effectuer une mission de reconnaissance tandis que l?Australie a d?p?ch? des avions aux Emirats Arabes Unies pour un d?ploiement potentiel. Le Royaume-Uni a pour sa part d?clar? qu?il armerait les Kurdes du nord de l?Irak. Le fait que les Etats-Unis ne comptent pas envoyer de troupes au sol ne change rien ? la donne. Ces frappes a?riennes sont elles la continuation d?une guerre qui s?vit dans la r?gion depuis plus de dix ans?et qui auraient comme but la possible restructuration politique du Moyen-Orient dont la Syrie et l?Irak pourraient bien faire les frais?? En effet apr?s avoir d?log? Saddam Hussein du pouvoir en Irak, sous le pr?texte fallacieux des armes de destructions massives, cela pourrait ?tre le tour de Bachar Alassad de se faire ?jecter. L?hostilit? des am?ricains envers le pr?sident Syrien n?a jamais ?t? un secret pour personne. La preuve, les tentatives ?chou?es de le destituer depuis 2011.

La Syrie de Bachar Alassad ou plut?t ??le r?gime de Bachar?? comme on l?entend dans la plupart des m?dia occidentaux est un alli? naturel dans la lutte contre l?Etat islamique. La Russie par la voix de son ministre russe des affaires ?trang?re Sergey Lavrov semble ?tre la seul ? r?aliser l?atout que pourrait repr?senter Damas dans une ??action anti terroriste?? contre l?EIIL. Encore faudrait t?il que la destruction de ce groupuscule soit le v?ritable but de cette campagne, ou serait-t-il compl?tement d?placer de penser qu?un changement de r?gime, auquel les Etats-Unis se livrent depuis la fin de la seconde Guerre Mondiale, ferait ?galement parti du plan??

Apr?s une d?cennie de guerre d?sastreuse (pour la population locale avant tout) en Irak qui causa la mort de plus d?un millions de personnes, qui sema le chaos et la destruction et qui provoqua l??mergence de Alqaeda en Irak, voila que l?occident, les Etats-Unis en t?te, renouv?lent leur croisade sacr?e dans une r?gion qu?ils consid?rent comme chasse gard?e. La guerre contre le terrorisme qui dure depuis bient?t 13 ans a ?t? utilis? pour justifier de nombreuses interventions. L?Etat islamique qui revigore une menace terroriste devenu moribonde depuis quelques temps ne pouvait apparemment pas tomber mieux.

lire aussi