La baronne belge Amélie Nothomb lance sa première série audio, autour des mythologies

5437685854_d630fceaff_b-

La baronne Amélie Nothomb en janvier 2019 à Paris

1
Partager :

 

Amélie Nothomb, de son vrai double prénom Fabienne Claire, fait ses premiers pas dans l'univers de l'audio : la romancière belge, faite baronne par le roi Philippe, a créé sa première série sonore autour des mythologies, disponible à partir du 18 février sur la plateforme de livres audio Audible, a-t-elle annoncé.

Avec "La divine comédie d'Amélie Nothomb", l'auteure prolifique propose un "voyage mythologique des enfers au paradis", en explorant les mythes et légendes du monde (Antiquité grecque et latine, Scandinavie, Asie...) à travers la littérature et les arts, notamment la musique.

 ---------------------------------------------------------------

Un jour, Amélie Nothomb a demandé à son père, un baron de la noblesse belge, pourquoi elle ne pouvait pas être baronne. Il lui a répondu que le titre n’était pas transmissible et que sa seule option pour devenir baronne, c’était d’épouser un baron. Autant dire, mission impossible pour une femme qui n’a jamais cru à l’institution du mariage. Et puis, coup de théâtre, en 2015, le roi des Belges a nommé Amélie baronne avec une seule restriction : si jamais elle épouse son amoureux, il ne pourra pas devenir baron à son tour. (La Presse+ Québec)

------------------------------------------------------------------------------

Elle a coécrit ce documentaire audio en 11 épisodes avec Laureline Amanieux, productrice et réalisatrice du programme. "J'aimais beaucoup le fait qu'il n'y ait pas d'images", confie la romancière, qui avoue avoir toujours "préféré la radio à la télévision, surtout à l'époque bénie où on n'était pas filmés" dans les studios des stations.

La romancière qui est depuis2015 membre de l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, dit avoir grandi avec la mythologie. "Cela remonte à mes premiers souvenirs": "les mythologies japonaises de ma petite enfance, la religion catholique dans laquelle on m'a élevée, les mythes gréco-latins appris dès ma prime adolescence, ou ceux appris plus tard", comme la mythologie scandinave, explique-t-elle.

La série audio explore les ressorts de l'âme humaine et les thèmes qui fascinent : par exemple la descente aux Enfers, explorée dans le premier épisode à travers le mythe d'Orphée, la Divine comédie de Dante et les oeuvres de Rodin.

"On vit tous avec l'idée que tout va s'arrêter un jour et j'ai toujours pensé, depuis que je suis petite, qu'éluder la question c'était bête. Etre totalement vivant, cela passe par le fait d'accepter totalement la mort et de ne pas s'y dérober, le rêve absolu de l'art étant de l'anticiper de manière non-irréversible", ajoute l'écrivaine à succès.

Avec cette création audio, Audible, filiale d'Amazon, étoffe son offre de contenus, en plus des livres audio, son cœur de métier.

"Nous sommes le premier producteur et distributeur de contenus audio parlés, qui sont beaucoup des livres audio, et nous avons la vocation et l'envie d'investir ce terrain très vaste qu'est la création audio", dit Ainara Ipas, directrice des contenus d'Audible France.

"Nous développons des productions originales", "concues pour l'audio" et qui ne peuvent être racontées qu'à travers ce support, ajoute-t-elle. Cela "permet de créer une intimité et de nous faire rentrer dans la tête de leurs créateurs comme Amélie Nothomb", en s'appuyant sur des technologies immersives comme le son binaural.

La plateforme, qui dispose d'un studio de production à Paris, a déjà lancé des séries audio en français dans plusieurs genres (fictions, thrillers, humour), un programme de recettes sonores avec Cyril Lignac, et produit des contenus autour d'univers tels que "Alien", "X-Files" ou le manga "Death Note".