''Monnaie et développement en Afrique centrale'' au centre d’un colloque à Libreville, le franc CFA à la quête de son affranchissement

5437685854_d630fceaff_b-

Depuis quelques années, les principes et modalités de fonctionnement de la Zone Franc regroupant huit États en Afrique de l’Ouest et six États en Afrique centrale sont largement critiqués.

1
Partager :

Libreville - La thématique "Monnaie et développement en Afrique centrale" figure au centre de débats entre les Etats membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), réunis les 17 et 18 novembre à Libreville.

Ce colloque de la CEMAC vise à créer les conditions d’une réflexion entre universitaires et praticiens du monde financier sur la manière de faire évoluer le contexte monétaire en vue de garantir aux pays de l’espace communautaire sous-régional de meilleures conditions de développement.

Depuis quelques années, les principes et modalités de fonctionnement de la Zone Franc regroupant huit États en Afrique de l’Ouest et six États en Afrique centrale sont largement critiqués.

Il est donc plus qu’urgent de se réunir, de revoir la politique monétaire de la CEMAC et de trouver des meilleures solutions pour développer au mieux les Etats.

Les universitaires et chercheurs présents à ces assises devront donc apporter des propositions de solutions et recommandations pouvant permettre de répondre à la mission confiée par les plus hautes autorités de la CEMAC à la Commission et à la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) afin de faire évoluer le cadre de coopération monétaire avec la France.

Cela concerne notamment le choix de régime de change adéquat du franc CFA en lien avec la question de rattachement du FCFA avec l’euro ou à plusieurs devises, la gestion des réserves extérieures eu égard au problème des situations nationales diverses et la discipline macroéconomique.

 

lire aussi