Le journaliste Abdellatif Mansour nous a quittés

5437685854_d630fceaff_b-

Pédagogue de formation, le défunt a contribué à la promotion de la culture syndicale, Abdellatif Mansour a réussi à concilier sans empiétement syndicalisme et journaliste. Son parcours journalistique finira par trouver son aboutissement dans l’équipe de Maroc-Hebdo International qu’il rejoint en 1992

1
Partager :

 

Casablanca, - Le journaliste marocain Abdellatif Mansour est décédé, vendredi à Casablanca à l’âge de 73 ans, des suites d’une maladie, apprend-on auprès de sa famille.

Né en 1949, Abdellatif Mansour était connu pour son militantisme. Il a notamment milité au sein de l’Union nationale des étudiants du Maroc (UNEM) dès son entrée à la Faculté des lettres et des sciences humaines de l’Université Mohammed V de Rabat en 1967.

En devenant professeur de l’enseignement secondaire à Casablanca, il rejoint l’Union marocaine du travail (UMT) et sera ensuite l’un des membres de l’équipe de rédaction de l’Avant-garde, organe de la centrale syndicale.

Pédagogue de formation, le défunt a contribué à la promotion de la culture syndicale à travers ses multiples voyages et à la mise en place du syndicalisme africain dont le fondateur n’est autre que Mahjoub Benseddik, chef de l’UMT. Ainsi débutera le parcours journalistique de Abdellatif Mansour qui finira par trouver dans l’équipe de Maroc-Hebdo International, qu’il rejoint en 1992, un espace où il concilie sa passion de l’écriture et son désir de participer au changement de la société marocaine.

Marié à Mme Fatima Mansour, une enseignante, Abdellatif Mansour était père de deux enfants.