CAN - Magnifique Gabon-Maroc, les Comores peuvent rêver

5437685854_d630fceaff_b-

Le milieu de terrain marocain Selim Amallah (en haut) est taclé par le milieu de terrain gabonais André Biyogo Poko (en bas) lors du match de football du groupe C de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2021 entre le Gabon et le Maroc au Stade Ahmadou Ahidjo à Yaoundé, le 18 janvier 2022. (Photo de Kenzo Tribouillard / AFP)

1
Partager :

 

Soirée à grand spectacle en Coupe d'Afrique mardi avec un magnifique Gabon-Maroc (2-2) et l'exploit des Comores contre le Ghana (3-2): les "Lions de l'Atlas" remportent le groupe C, devant les "Panthères", et le Petit Poucet peut rêver.

C:\Users\Naïm Kamal\OneDrive\Documents\Attente\Debrief\couv\9WF9G8-highres.jpg

L'attaquant marocain Sofiane Boufal tire et marque un penalty lors du match de football du groupe C de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2021 entre le Gabon et le Maroc au Stade Ahmadou Ahidjo à Yaoundé, le 18 janvier 2022. (Photo par Kenzo Tribouillard / AFP)

Le Maroc s'est offert sept jours de préparation jusqu'à son 8e de finale, le 25 janvier, contre un troisième de groupe. Le Gabon affrontera le Burkina Faso le 23 janvier à Limbé dans la première affiche connue des 8es de finale.

Les Comores, pour leur première CAN, conservent un petit espoir de jouer les 8es de finale en terminant parmi les quatre meilleurs troisièmes, mais elles ont déjà deux troisièmes devant elles, Cap-Vert et Malawi, 4 points chacun.

Les quatre équipes ont offert un superbe spectacle ! A croire que les Panthères du Gabon sont meilleures sans leur star, Pierre-Emerick Aubameyang, qui a dû quitter Yaoundé sans jouer, sa CAN gâchée par le Covid.

Dans le plus beau match depuis le début de la CAN, parsemé d'occasions de but, les joueurs de Patrice Neveu ont deux fois mené au score grâce à leur duo d'attaque, Jim Allevinah (21e) et Aaron Boupendza, qui a provoqué un but contre son camp de Nayef Aguerd (81e).

Ayew exclu 

Déjà qualifié, "Coach Vahid" a fait tourner, et titularisé le gardien numéro 2, Monir El Kajoui, à la place de Yassine Bounou. D'autres titulaires ont commencé sur le banc, comme Ghanem Saïss, Imran Louza, Selim Amallah et Sofiane Boufal.

Le Maroc a encaissé son premier but de la compétition sur une glissade, quand Soufiane Chakla a perdu ses appuis, se retrouvant à plat ventre et offrant un boulevard à Allevinah (21e).

Mais les joueurs d'Halihodzic sont revenus deux fois: d'abord sur un penalty de Boufal (73e s.p.) et enfin sur un magnifique coup franc d’Achraf Hakimi (84e), trois minutes après le csc d'Aguerd.

 "une belle leçon pour la suite" (Halilhodžić)

Récemment, nous avons enchaîné plusieurs victoires et, précisément, dans la CAN c'est la première fois qu'on se retrouve menés à deux fois. Cette rencontre contre le Gabon va sûrement nous servir de leçon pour la suite de la compétition, a souligné, mardi soir à Yaoundé, le sélectionneur national, Vahid Halilhodžić, tout en tenant à féliciter ses joueurs qui ont su rebondir à deux reprises.

Lors de la conférence de presse d'après-match contre les Panthères (2-2), le sélectionneur national a indiqué que le match était assez difficile et le but qu'on a pris nous a mis dans une situation à laquelle on était confronté pour la première fois.

"En seconde période, nous avons dominé le jeu, mais il y avait beaucoup de précipitations", a-t-il regretté.

Sur l'alignement d'une formation largement remaniée, il a fait savoir que ceci est très important pour la fraîcheur physique du groupe, "ce qui m'a obligé à prendre ce risque".

"J'aurais aimé qu'on gagne mais ce soir on se contente du match nul qui va nous servir de leçon par la suite", a-t-il affirmé.

Le sélectionneur national a tenu, par ailleurs, à défendre son défenseur Chakla, soulignant que "tout le monde peut glisser".

Quant à Youssef En-Nseyri, il a dit qu'il n'a pas joué depuis 3 ou 4 mois et il faut qu'il retrouve ses qualités physiques et celles du grand attaquant qu'il est.

Pour sa part, le sélectionneur du Gabon, Patrice Neveu, a indiqué que le Maroc est la meilleure équipe du groupe et le résultat d'aujourd'hui est "bon".

"Sur la physionomie de la rencontre et vue la qualité de l'adversaire nous sommes satisfaits", a-t-il dit.

Il a ajouté que ce match nul va permettre de rester dans la compétition et aborder les adversaires avec beaucoup de sérieux.

Un Ghana décevant

En revanche c'est bien fini pour le Ghana, bon dernier, qui a perdu son capitaine André Ayew, exclu au bout de 25 minutes pour une semelle sur le gardien Salim Ben Boina (25e), sorti blessé.

Les Comores ont même mené 2-0. La star Ben El Fardou a marqué le premier but de l'histoire de son pays à la CAN, au bout d'un contre éclair (4e), mais le héros restera Ahmed Mogni, auteur du 2-0 (62e) et surtout du but du 3-2 (85e).

Les "Cœlacanthes", 132e au classement Fifa, se sont quand même fait très peur, car Richmond Boakye a tout de suite réduit l'écart (2-1, 64e), puis Alexander Djiku a égalisé (2-2, 77e).

L'ambiance a été très chaude dans le couloir après le match, tout près de la salle de presse du stade Ahidjo de Yaoundé, où des éclats de voix ont longtemps retenti. Mais le spectacle sur la pelouse était superbe.