Marrakech : Mohamed Said Chair expose sous le signe ''My Dear Friend''

5437685854_d630fceaff_b-

Le peintre Mohamed Daïd Chair dans son atelier, né en 1989, cet artiste autodidacte marocain vit et travaille à Tanger.

199
Partager :

Marrakech - L’artiste- peintre marocain Mohamed Said Chair expose jusqu’au 22 novembre prochain à Marrakech, une série d'œuvres artistiques, sous le thème "My Dear Friend" et ce, en "hommage à son mentor, l’artiste Français Skunkdog".

Cette exposition visible aux cimaises du Jardin Rouge, résidence d’artistes de la Fondation Montresso, célèbre la rencontre entre Mohamed Said Chair et David Negri, alias Skunkdog, deux artistes, qui appartiennent à deux générations différentes et qui sont des invités réguliers de la fondation Montresso à la cité ocre.

À travers l’admirable relation qui anime les deux hommes artistes, c’est toute la question de la transmission dans l’art qui est relatée par cette exposition.

Le jeune Tangérois et le punk marseillais s’étaient rencontrés pour la première fois à Jardin Rouge en septembre 2018. Tous deux sont alors sélectionnés pour participer au programme XXL, rendez-vous annuel emblématique de la fondation.

Skunkdog devient rapidement le premier modèle de Mohamed Said Chair, qui, à travers une acuité particulière qui ne veut cacher aucun détail, décide de dédier en hommage à son mentor une série de portraits hyperréalistes.

Né en 1989, cet artiste autodidacte marocain vit et travaille à Tanger. Ce n’est qu’après quelques années passées dans le monde de la finance, que Mohamed Said Chair va troquer son costume pour se consacrer à plein temps à l’exercice de sa passion.

Puisant son inspiration dans l’art figuratif de l’un de ses maîtres à penser, Lucian Freud, Mohamed Said Chair peint à l’huile des portraits de ses modèles. L’artiste va alors utiliser les techniques académiques classiques afin d’interroger sur la culture de masse et l’aliénation moderne.

Né en 1968 à Marseille où il vit et travaille actuellement, SkunkDog est bercé dans la peinture depuis sa naissance, avec une passion que son père lui a transmise. Pourtant, SkunkDog débutera sa carrière d’artiste peintre tard car, avant de se lancer dans cette aventure, il passait la plupart de son temps à jouer de la musique avec son ami Robert Bilbil, photographe et fan de rock tout comme lui.

Entre Marseille et New York, SkunkDog adopte un nouveau style : le Punk Art, qui mélange l’art figuratif, l’art brut et le pop art. Il réalise alors des œuvres trash et colorées, dans lesquelles on perçoit toutes sortes d’émotions telles que l’amour, la violence, la générosité ou encore l’excès.