La Chine réinvente l'art des flacons peints

5437685854_d630fceaff_b-
361
Partager :

Peindre l'int?rieur d'un flacon miniature de compositions florales ou sc?nes rurales est un art un peu surann? mais typique de la Chine. Pour perp?tuer cette tradition qui risque de se perdre dans la soci?t? moderne, il faut transmettre et innover - quitte ? convoquer le cochon anim? Peppa Pig.

Avec un mini-pinceau introduit par le goulot, Zhang Yuhua orne de calligraphies et dessins color?s l'int?rieur translucide d'une bouteille de quelques centim?tres. L'artiste septuag?naire a la main assur?e : ? travers le verre mat, elle voit ? peine la pointe de sa plume imbib?e d'encre mais son trait est parfait.

Zhang Yuhua et son mari Gu Qun ont pass? leur vie ? pratiquer cet art traditionnel apparu en Chine au XVIIe si?cle et surnomm? "guihuahu", litt?ralement "flacon peint par les fant?mes".

Leur priorit? d?sormais est de transmettre leur savoir-faire, ? l'ancienne. "Cela fait plusieurs ann?es que l'on cherche ? passer le flambeau", se d?sole M. Gu.

"La technique est sophistiqu?e et difficile ? ma?triser, il faut beaucoup de patience, et "durant l'apprentissage (de trois ans minimum) les jeunes n'ont pas de revenu stable: tout ?a les emp?che de s'investir".

C:\Users\Na?m Kamal\AppData\Local\Temp\Temp1_httpdoc.afp.com1JA0H8-MultimediaVersion.zip\urn_newsml_afp.com_20190804_d7ac0e0e-1466-4053-aa99-49c7023fdb0b_mmdHighDef.jpg

Ces flacons ?taient initialement utilis?s pour contenir du tabac. Objets pr?cieux r?serv?s ? l'?lite des hauts fonctionnaires et de la cour imp?riale, ils refl?taient le statut social de leurs propri?taires.

Deux si?cles apr?s leur apparition, l'id?e est n?e de les peindre.?Les motifs s'inspirent des grandes ?uvres classiques de la litt?rature chinoise, des histoires de la cour imp?riale, de po?mes ou de calligraphies traditionnelles.

"En pleine r?gression"?

Mais ces flacons, utilis?s aujourd'hui comme objets de d?coration, ont perdu en popularit?. Seuls s'y int?ressent les amateurs avertis.

"Le secteur est en pleine r?gression", conc?de Wei Dongfang, un artiste de 48 ans bas? ? P?kin.?

Pour assurer la survie de son art dans la soci?t? contemporaine, il cherche ? trouver un ?quilibre entre tradition et modernit?.?"J'ai dessin? une fois un personnage du dessin anim? Peppa Pig ? l'int?rieur du flacon pour un enfant qui visitait ma boutique. J'ai fait ?a en quelques coups de pinceaux et ?a lui a beaucoup plu", sourit-il.

Depuis, Wei Dongfang a fabriqu? une trentaine de petites bouteilles ? l'effigie de la c?l?bre petite cochonne et de sa fratrie, toutes vendues tr?s rapidement.

En cr?ant des flacons plus originaux, plus contemporains, moins sophistiqu?s, M. Wei, qui vend ses cr?ations entre 60 et 6.000 yuans (de 8 ? 780 euros), compte s?duire un public nouveau.?

Il suit les derni?res tendances, emploie des couleurs vives, s'inspire de th?mes populaires. "Les gens sont lass?s des images et motifs d?mod?s. Pour d?mocratiser notre art, il faut y int?grer de la nouveaut?."