Le Maroc se livre de Bruxelles

5437685854_d630fceaff_b-
769
Partager :

Bruxelles - Découvrir un Maroc dynamique et moderne à travers sa riche littérature, c'est ce que propose cette année la Foire internationale du livre de Bruxelles à ses visiteurs.

Au cœur de la capitale européenne, cet événement culturel prestigieux, qui vient de surcroit combler le vide laissé par l’annulation du Salon de Paris, dédié au livre sous ses différentes facettes met à l'honneur le Maroc à l'occasion de sa 51ème édition qui se tiendra du 5 au 8 mars.

Un hommage en forme d’occasion "de découvrir un pays si riche de sa diversité et de contempler une mosaïque de cultures et de langues", selon les organisateurs. Il s'agit aussi, ajoutent-ils, d'une reconnaissance de l'apport considérable de la communauté marocaine "à l'âme d’une Belgique multiculturelle".

"Le Maroc se livre", c'est la thématique choisie pour la participation nationale à ce salon qui promet au public de vivre de belles rencontres autour de la magie des mots et la beauté du verbe, avec une quarantaine d'auteurs installés au Maroc ou issus de la diaspora.

Le Maroc, premier pays africain, arabe et maghrébin mis à l’honneur à foire du livre de Bruxelles, se dévoilera lors de ce salon à travers des écrivains, romanciers et poètes confirmés et prometteurs, qui mettent en avant dans leurs écrits et récits un pays ouvert et en plein mouvement, fort de sa diversité culturelle et linguistique.

Outre Leïla Slimani, lauréate du Prix Goncourt, qui sera l'une des trois invités d'honneur du salon aux côtés du romancier italien, Alessandro Baricco et l'écrivain et poète chinois, Liao Yiwu, le public aura l'occasion d'explorer les univers littéraires de Mohamed Berrada, Mahi Binebine, Yassine Adnan, Fouad Laroui, Kebir Ammi, ou encore Zakya Daoud.

Ces auteurs et bien d'autres partageront avec les visiteurs du salon leur expérience littéraire, la représentation du Maroc dans leurs œuvres, ainsi que le regard qu'ils portent sur l'élan créatif et culturel au Royaume.

Et c'est avec un pavillon de 240 m2 au style architectural mêlant tradition et modernité, que le Maroc prend part à cette grand-messe littéraire européenne.

Le commissaire du pavillon du Maroc, Paul Dahan, a expliqué à la MAP, que le stand marocain est composé d'une librairie offrant près de 2.000 titres, dont 500 nouveautés, en langues arabe, amazigh, française et néerlandaise, d'un espace pour les rencontres, rappelant "les assemblées de palabres dans la pure tradition marocaine (Halqa)" et d'un autre espace dédié aux signatures des autrices et auteurs présents.

Outre la mise en place d’une exposition sur l’histoire livresque du Maroc et de l’Europe, le pavillon du Maroc, qui accueillera près d’une centaine d’invités, abritera des rencontres-débats sur la production littéraire et le secteur de l'édition au Maroc, la diversité culturelle dans le Royaume ainsi que sur nombre de questions d'actualité comme la migration, les droits des femmes et la révolution numérique.

Par ailleurs, en plus des activités au sein de la foire, d'autres manifestations seront organisées à l'extérieur pour toucher un public encore plus large. Dans ce cadre, des rencontres littéraires sont prévues à l'Université libre de Bruxelles (ULB), la Maison de la Francité, ou encore dans la commune de Molenbeek.

Une nuit des poètes à la maison Darna des cultures maroco-flamande, ainsi qu'une rencontre avec l'écrivain et politologue franco-marocain, Rachid Benzine, autour de son dernier roman "Ainsi parlait ma mère" sont également au menu de ce programme "extra-muros" qui prévoit, en outre, des ateliers d'écriture en faveur des enfants de la communauté marocaine et des débats dans les écoles.

En plus d'être une vitrine pour la riche production littéraire du Maroc, la 51ème édition de la Foire internationale du livre de Bruxelles constitue une occasion de renforcer le rayonnement du Royaume par le biais de la culture qui rapproche les peuples, promeut le vivre-ensemble et transcende les frontières.

Ce salon qui s'est imposé en plus de 50 ans comme un événement littéraire de référence en Europe attire quelque 72.000 visiteurs chaque année, plus de 250 exposants et 500 maisons d’édition. S'il se veut un lieu de l’expression francophone, il acquiert désormais une dimension internationale, en se tournant de plus en plus vers des auteurs du monde entier.

*MAP